Fraternité Citoyenne

11/04/17 – la lettre d'info de Fraternité Citoyenne (bombardement US en Syrie) – l'Empire contre-attaque … le ''deep state'' a repris la main ou pas ?

uswar.jpg

 

Les analyses des raisons des bombardements de l'Empire sur l’aéroport d’Al-Chaayrate en Syrie, mettent en évidence deux approches opposées sur ce personnage qu’est Donald Trump. Celle de Thierry Meyssan qui persiste à considérer D. Trump comme le stratège qui affronte le harcèlement de l’État profond et celle de Paul Craig Robert qui fait de Trump le bouffon d’une Amérique en perte de contrôle d’elle-même. Voici donc les deux analyses par des auteurs dont la réputation et le sérieux en font des références incontournables.

 

Celle de Thierry Meyssan :

« Ne vous laissez pas illusionner par les jeux diplomatiques et le suivisme des grands médias. Ce qui s’est passé ce matin en Syrie n’a aucun rapport ni avec la présentation qui vous en est faite ni avec les conclusions qui en sont tirées. » Si la totalité des commentateurs conclut à un virage à 180e de l’administration Trump sur la question syrienne et qu’il s’est rangé du côté de son opposition étasunienne, rien n’est si certain. Son raisonnement repose d’abord sur le fait que son intervention en territoire syrien n’a rencontré aucune résistance des forces russes et syriennes. « Aucun missile anti-missile n’a été tiré, ni par l’armée russe ni par l’armée syrienne ». Il laisse même sous-entendre une certaine complicité entre les États-Unis et la Russie qui aurait été informée préalablement. « Lorsque les missiles de croisière états-uniens ont atteint leur cible, ils ont trouvé une base militaire quasi vide, qui venait juste d’être évacuée. Ils auraient donc détruit le tarmac, des radars et des avions depuis longtemps hors d’usage, des hangars et des habitations. »

Les motifs de cette mise en scène sont d’amener ses opposants à le suivre sur ses politiques de changement. En bombardant cette base militaire, plus ou moins importante, il donne le signal qu’il est capable de passer à l’attaque.

« En attaquant, le président Trump a satisfait son opposition qui ne pourra donc pas s’opposer à la suite des opérations. Hier, Hillary Clinton appelait à bombarder la Syrie en riposte à l’usage supposé d’armes chimiques. »

Dans cette mise en scène le gouvernement syrien serait partie prenante.

« Damas, en sacrifiant cette base et la vie de quelques hommes lui a donné l’autorité pour conduire une vaste action contre tous ceux qui emploient des armes chimiques. Or, à ce jour, les seuls utilisateurs de ces armes identifiés par les Nations unies sont : les djihadistes. »

Pour T. Meyssan, il s’agit d’une manœuvre de Donald Trump et du pari de Vladimir Poutine et de Bachar el-Assad visant à entraîner son opposition états-unienne dans une lutte à finir contre les djihadistes.

« Nous verrons dans les prochains jours comment Washington et ses alliés réagiront à l’avancée des djihadistes. Ce n’est qu’à ce moment-là que nous saurons si la manœuvre de Donald Trump et le pari de Vladimir Poutine et de Bachar el-Assad fonctionneront. »

 

Celle de Paul Craig Robert :

Pour Paul, Trump n'agit pas de manière à gagner l’opposition à ses politiques en Syrie, mais il a simplement cédé devant cette opposition et se met à son service. « L’establishment de Washington a repris le contrôle. D’abord Flynn et maintenant Bannon. Tout ceux qui reste maintenant dans l’administration Trump sont les sionistes et les généraux fous qui veulent la guerre avec la Russie, la Chine, l’Iran, la Syrie et la Corée du Nord. » Pour l’auteur, il est évident que l’attaque chimique dont prend prétexte Washington est un montage de son propre cru. « Selon les rapports du Département d’État, Tillerson a prévenu Poutine que les dispositions sont prises pour éliminer le président syrien Assad et Trump a donné son accord. » Selon son analyse, la Russie a trop longtemps hésité à faire table rase en Syrie des terroristes soutenus par Washington. En ignorant toutes ces évidences, la Russie a trop longtemps hésité à débarrasser totalement la Syrie de l’ISIS soutenue par Washington. La Russie a tergiversé parce qu’elle considérait de manière totalement irréaliste qu’elle pouvait aboutir à une coopération avec les É.-U. pour se débarrasser des terroristes qui sévissent sur le sol syrien. C’était une idée ridicule puisque justement ces terroristes sont une arme manipulée par Washington !

« À force d’hésiter et de croire en une improbable coopération avec les É.-U. la Russie s’est mise elle-même ainsi que la Syrie dans une position inconfortable. »

Selon cette analyse, Russie et Syrie ont été bernées par des « partenaires » dont les objectifs sont toujours demeurés les mêmes : chasser Al Assad du pouvoir et soutenir les terroristes pour mener à bien leurs luttes au Moyen-Orient.

« Si Washington peut réduire à zéro la présence russe en Syrie en réduisant tous ces espoirs de coopération contre le terrorisme, les É.-U. auront alors les mains libres pour réorienter ISIS contre l’Iran et à une grande échelle. Et quand l’Iran aura été maîtrisé alors ces mêmes terroristes apatrides seront utilisés pour déstabiliser les marches russes puis les provinces chinoises musulmanes. Il suffit de se souvenir du soutien américain aux terroristes tchétchènes. Il y a beaucoup plus à venir, c’est l’agenda hégémonique des néoconservateurs américains. »

Que reste-t-il à Poutine de faire si ce n’est de se convaincre qu’aucune négociation n’est vraiment possible avec l’État profond étasunien? Ces négociations ne sont réussies qu’avec la soumission de l’adversaire.

« Poutine a clairement déclaré qu’il était impossible de croire les Américains. C’est une déduction correcte des faits, alors pourquoi les Russes persistent-ils à espérer une coopération avec les É.-U. ? Une sorte de dilemme insoluble. Toute coopération avec Washington n’a qu’une seule définition : se rendre … Poutine n’a pas pu totalement nettoyer son pays de tous les espions américains qui s’y trouvent. Va-t-il se rendre aux volontés de l’Establishment de Washington comme Trump vient de le faire ? Il est tout à fait étonnant que les médias russes ne comprennent pas du tout devant quel péril se trouve confronté leur pays. »

 

Deux analyses bien différentes soutenues par deux personnes qui ont leurs propres sources d’information. Les événements prochains devant porter sur la lutte contre les djihadistes devraient nous donner l'heure juste sur cet homme. Comme le signale T. Meyssan, là on verra le véritable visage qui se cache derrière ce Président plutôt imprévisible pour le moment !

 

Extrait d'un article ci-dessous : Le représentant officiel du ministère de la défense russe, le général Igor Konatchenkov a dit que seulement 23 des 59 missiles tirés ont atteint la base syrienne. “Si la Syrie avait utilisé les systèmes de défense anti-aériens russes en réponse à l’attaque des missiles américains, ceci aurait déclenché un conflit nucléaire. Pourtant, ce ne fut que le calme du commandant en chef russe qui a rendu possible d’empêcher que ceci ne dégénère en conflit nucléaire,” a dit Sergueï Soudakov, membre de l’académie des sciences militaires russe. “La question la plus importante que tout le monde pose aujourd’hui est celle de savoir pourquoi la Russie n’a pas utilisé ses systèmes de défense anti-aérienne en Syrie pour abattre les missiles américains. La plupart des gens croient que la Russie aurait dû le faire afin de stopper l’agression de la Syrie par les Etats-Unis. Le fait est, que si la Russie avait commencé à abattre ces missiles, nous ne nous serions probablement par réveillés ce matin. Si la Russie avait répondu aux Etats-Unis, ceci aurait déclenché un conflit nucléaire, un clash de deux puissances nucléaires dans un pays tiers…”, a ajouté l’expert. Les Etats-Unis ont prévenu la Russie de l’attaque de missiles à venir et à son tour la Russie a prévenu la Syrie. Celle-ci a fait retirer ses personnels de la base avant que les missiles ne frappent. La Russie a pris une sage décision de repousser sa réponse et restez certains que la Russie répondra en proportion,” a t’il conclu. L’attaque américaine sur une base aérienne syrienne a été faite “à la limite d’un conflit militaire avec la Russie”, a dit le premier ministre russe Dimitri Medvedev, ajoutant que le président Trump a été “brisé par la machine du pouvoir américain” en juste deux mois et demi.

 

À vous de vous faire votre propre idée sur cet événement... perso, je préfère que cela soit du théâtre. Le deep state US est tenu par une bande de psychopathes est il serait dommage pour l'humanité qu' ''ils'' réussissent à déclencher un holocauste nucléaire! Et pour finir cet ''édito'', un article pratiquement exhaustif sur toutes les interprétations de cet événement : L’attaque la plus post-Vérité de tous les temps ? → reseauinternational.net/lattaque-la-plus-post-verite-de-tous-les-temps/ 

 

Très cordialement, votre futur député à l'Assemblée Nationale si vous le voulez bien marcjutier.over-blog.fr/060417

 

Marc Jutier ○ Président de FCSite Articles Livres Vidéos Documents Blog facebook twitterplus.google

Plaidoyer pour un nouveau projet socialiste: bit.ly/H1eUB6 (pour ordi.) – bit.ly/1ALn07I (pour smartphone) – bit.ly/17DibUk (pour tablette) ○

mjutier@orange.frTéléphone : 05 53 51 26 20 Smartphone : 07 68 54 92 33

°°°°°° °°°°°° °°°°°° ° °°°°°° °°°°°° °°°°°°

logopetitFC.jpg

Articles & vidéos à consulter – La revue de presse de FC, numéro spécial bombardement US en Syrie

À la une

Encore une fois, si Trump voulait déclencher une guerre mondiale via la Syrie, il faudrait ne pas avertir les Russes et les Syriens, bombarder toutes les infrastructures du pays et non pas une base vide (!), et faire un paquet de morts, y compris Russes, pour forcer les Russes à répondre...! Arrêtons là la psychose ! Pour le moment, c'est "business as usual" ! Gabriel Rabhi

Syrie: pourquoi la Russie n'a pas riposté aux frappes américaines → sptnkne.ws/eaSB

Le Daily Mail retire un article sur le plan US d’organiser une attaque chimique en Syrie → sptnkne.ws/eaT6

Voici l'article supprimé par le Daily Mail sur "un plan US pour organiser une attaque chimique en Syrie" → le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2017/04/voici-l-article-supprime-par-le-daily-mail-sur-un-plan-us-pour-organiser-une-attaque-chimique-en-syrie.html

La Bolivie trolle les USA sur les armes de destruction massive en Irak devant le Conseil de sécurité → francais.rt.com/international/36633-bolivie-trolle-usa-armes-irak-onu

Donald Trump affirme son autorité sur ses alliés par Thierry Meyssan → voltairenet.org/article195897.html

Vers des combats aériens Russie/USA → presstv.com/DetailFr/2017/04/07/517066/Frappe-US-riposte-russe

Trump s’est rendu, Poutine sera-t-il le prochain à se rendre ?. Il reste une seule alternative offerte à Poutine : dire aux Américains d’aller se faire voir (en anglais : go to hell), qu’ils ne toléreront jamais qu’Assad soit écarté. Il y a tout de même un petit problème, la « cinquième colonne » russe aux ordres de la CIA fera pression sur le Kremlin pour accepter une collaboration sur le terrain syrien avec les USA si et seulement si ils acceptent de sacrifier Assad. Une telle compromission ternira l’image de la Russie et la conséquence sera que les Américains feront alors tout pour prendre en tenaille le pays en le privant d’exportations de son gaz vers l’Europe et donc en privant la Russie d’une rentrée de devises essentielle pour son économie. Poutine a clairment déclaré qu’il était impossible de croire les Américans. C’est une déduction correcte des faits, alors pourquoi les Russes persistent à espérer une coopération avec les USA ? Une sorte de dilemme insoluble. Toute coopération avec Washington n’a qu’une seule définition : se rendre … Poutine n’a pas pu totalement nettoyer son pays de tous les espions américains qui s’y trouvent. Va-t-il se rendre aux volontés de l’Establishment de Washington comme Trump vient de le faire ? Il est tout à fait étonnant que les médias russes ne comprennent pas du tout devant quel péril se trouve confronté leur pays. → jacqueshenry.wordpress.com/2017/04/07/trump-sest-rendu-poutine-sera-t-il-le-prochain-a-se-rendre/

Frappes américaines en Syrie : la Russie déploie une frégate de missiles et se prépare à la guerre → lecourrier-du-soir.com/2017/04/08/frappes-americaines-en-syrie-la-russie-deploie-une-fregate-de-missiles-et-se-prepare-a-la-guerre/

Coup d’État à Washington : Trump tente de sauver sa peau → planetes360.fr/coup-detat-a-washington-trump-tente-de-sauver-peau/

Frappe «meurtière» de la coalition en Syrie : l'Allemagne met en doute la crédibilité de l'OSDH → francais.rt.com/international/36070-frappe-meurtriere-coalition-syrie-allemagne-doute-credibilite-osdh

En Syrie, agression impérialiste à visage découvert par Bruno GUIGUE → legrandsoir.info/en-syrie-agression-imperialiste-a-visage-decouvert.html

La Russie et l'Iran «répondront par la force» si les Etats-Unis attaquent de nouveau la Syrie → francais.rt.com/international/36677-russie-iran-repondront-par-force-etats-unis-attaquent-nouveau-syrie

Bombardement américain en Syrie : communiqué russo-syro-iranien → cercledesvolontaires.fr/2017/04/09/bombardement-americain-syrie-communique-russo-syro-iranien/

Trump aide les djihadistes à massacrer les Chrétiens en Syrie → reseauinternational.net/trump-aide-les-djihadistes-a-massacrer-les-chretiens-en-syrie/

Russie Déclaration du Ministère russe des Affaires étrangères concernant l’attaque des États-Unis en Syrie le 7 avril 2017 + 2 interviews – Mikhaïl Oulianov & Sergueï Lavrov → sansapriori.net/2017/04/07/1724-russie-declaration-du-ministere-russe-des-affaires-etrangeres-concernant-lattaque-des-etats-unis-en-syrie-le-7-avril-2017-2-interviews-mikhail-oulianov-serguei-lavrov/

Conseillère de Bachar el-Assad : l'attaque américaine est une «agression contre la terre syrienne» → francais.rt.com/opinions/36587-conseillere-assad-attaque-americaine-agression-terre-syrienne

Bombardement américain contre la Syrie : comment Donald Trump a été repris en main par l’« État profond ». Le 6 avril constitue un tournant dans la stratégie américaine. Mais ce tournant, aussi inquiétant soit-il, illustre également à quel point la géopolitique mondiale est devenue (pour une part) imprévisible et instable. L’aspiration populaire – aux quatre coins de la planète – à un avenir pacifique et de progrès passe plus que jamais par la reconquête de la souveraineté de chaque État, et la mise en place concomitante de véritables coopérations sur une base d’égalité et de respect mutuel. Et donc par le refus d’intégrations régionales porteuses de logiques de puissance impériale et de rivalités. → ruptures-presse.fr/actu/trump-syrie-shayrat-bombardement-ue/

Attaque gaz sarin en Syrie : les “casques blancs” ont drogué et tué des enfants pour faire vrai → novorossia.today/attaque-gaz-sarin-en-syrie-les-casques-blancs-ont-drogue-et-tue-des-enfants-pour-faire-vrai/

Agression américaine en Syrie: Pour la Russie, on est à un poil de la guerre nucléaire… Pour la Russie l’attaque américaine en Syrie a presque déclenché l’holocauste nucléaire → resistance71.wordpress.com/2017/04/08/agression-americaine-en-syrie-pour-la-russie-on-est-a-un-poil-de-la-guerre-nucleaire/

Communiqué de la Présidence syrienne suite à l’agression américaine → reseauinternational.net/communique-de-la-presidence-syrienne-suite-a-lagression-americaine/

Le navire russe Nikolaï Filchenkov se dirige vers les côtes syriennes → presstv.com/DetailFr/2017/04/07/517117/syrie-Russie-Homs-frappes-US-Shayrat

36 missiles américains tirés sur la Syrie ne parviennent pas à destination. Où sont-ils passés ? demandent les Russes → numidia-liberum.blogspot.fr/2017/04/36-missiles-americains-tires-sur-la.html

Attaque US: Damas avait retiré ses avions de Shayrat → presstv.ir/DetailFr/2017/04/07/517056/Shayrat-EtatsUnis-Attaque-US-la-Syrie-avait-retir-ses-avions-Homs

Syrie : Et si ce n'était qu'une funeste mise scène. Mais alors, pourquoi ? → lexpress.fr/actualite/syrie-et-si-ce-n-etait-qu-une-funeste-mise-scene-mais-alors-pourquoi_1897025.html

Réponse à la menace nord-coréenne: un groupe d’attaque US dans le Pacifique ouest → sptnkne.ws/ebB9

Silence de l’Occident face à l’usage de l’arme chimique par les terroristes à Mossoul → presstv.ir/DetailFr/2017/04/09/517385/Silence-de-lOccident-face--lusage-de-larme-chimique-par-les-terroristes--Mossoul

Enième revirement : Washington souhaite que le peuple syrien décide du sort de Bachar el-Assad → francais.rt.com/international/36688-rex-tillerson-souhaite-que-peuple-syrien-decide-sort-bachar-el-assad

Kissinger est la face obscure de Trump en Syrie → reseauinternational.net/kissinger-est-la-face-obscure-de-trump-en-syrie/

Frappes US : 34 des 59 missiles Tomahawk interceptés. La vidéo publiée par les sources militaires syriennes prouve une chose : si la Syrie et son allié russe ont évité de la publier dans les heures suivant les frappes US, c’était pour éviter une escalade. Mais au regard de la campagne intense de menace contre la Syrie et la Russie, il n’existerait peut-être plus aucune raison pour dévoiler « les faiblesses des missiles US » et « la puissance de la DCA syrienne ». Les États-Unis ont annoncé ce dimanche par la voix du porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer, n’avoir pas averti au préalable la Russie de l’attaque qu’ils allaient lancer contre le territoire syrien. Interrogé par Fox News, le porte-parole a affirmé que « nous n’avons eu aucun contact avec les dirigeants politiques russes », ce qui revient à dire que les États-Unis ont effectivement voulu « prendre de court » les Russes. Mais la surprise semble ne pas « avoir trop bien fonctionné » ! Les analystes affirment encore que la Russie, dont les navires de guerre viennent de regagner la Méditerranée, a fait preuve de retenue pour éviter « une guerre balistique » qui aurait pu déboucher sur un « conflit nucléaire ». → presstv.ir/DetailFr/2017/04/09/517371/Frappe-US--les-S400-ont-fonctionn

Les troupes américaines entrent en Syrie : Donald Trump joue avec le feu → algeriepatriotique.com/article/les-troupes-am%C3%A9ricaines-entrent-en-syrie-donald-trump-joue-avec-le-feu

☼ … Et, pour conclure, on constatera une fois encore que le fait est que rarement, sinon jamais, une opération “classique” d’agression illégale et sans la moindre dissimulation des USA du type très spectaculaire, avec flamboiement du départ des missiles de croisière dans la nuit, une chose à laquelle nous sommes désormais accoutumés depuis bien plus de deux décennies mais pourtant conviés à continuer à nous en extasier, jamais une telle opération n’est apparue productrice de tant d’interprétations différentes. On notera que chacune a son charme, sa cohérence, voire sa séduction, et toutes sont avancées d’une plume autoritaire et selon les meilleures sources. La question se pose si, finalement, ceux qui l’ont lancée savent exactement pourquoi ils l’ont lancée, s’il n’y a pas différentes intentions et versions chez les lanceurs, et si même, finalement et pour faire brutalement bref, – si quelqu’un, quelque autorité est capable de dire précisément qui a conçu cette opération, et comment, et pourquoi ? L’attaque la plus post-Vérité de tous les temps ? → reseauinternational.net/lattaque-la-plus-post-verite-de-tous-les-temps/

Deep state in the United States → en.wikipedia.org/wiki/Deep_state_in_the_United_States ; ☼ État profond → fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_profond

 

& en vrac

Une étude scientifique Européenne conclut : Les Trois Tours du WTC se sont effondrées à cause d’une démolition contrôlée. Maintenant, le défi le plus complet au récit officiel est apparu dans le magazine Europhysics. Steven Jones, professeur de physique, Robert Korol, professeur en génie civil, Anthony Szamboti, ingénieur en modélisme mécanique et Ted Walter, directeur d’une organisation à but non lucratif du nom d’Architects and Engineers for 9/11 Truth ont publié un article conjoint mettant en doute la version officielle. Les quatre experts ont conclu de la manière suivante: “La preuve démontre sans l’ombre d’un doute que les trois bâtiments ont été détruits par une démolition contrôlée”. → nouvelordremondial.cc/2017/04/05/une-etude-scientifique-europeenne-conclut-les-trois-tours-du-wtc-se-sont-effondrees-a-cause-dune-demolition-controlee/ ; ☼ Architects and Engineers for 9 11Truth Experts Speak Out → youtu.be/4a1wYhxpxdM

71 % des jeunes américains sont soit trop cons, soit trop gros… Voici la plus grosse inquiétude de Jamie Dimon concernant l’économie américaine : 71 % de l’ensemble des jeunes (de 17 à 24 ans) ne peuvent rentrer dans l’armée en raison d’une alphabétisation insuffisante (capacités de base pour lire et écrire) ou de problèmes de santé (souvent l’obésité et le diabète)… → insolentiae.com/71-des-jeunes-americains-sont-soit-trop-cons-soit-trop-gros/

Quand les Bulles Éclatent / Conférence avec Gérard Foucher → youtu.be/DH2ijq4gudE

Mastodon, le réseau social libre qui est en train de bousculer twitter → framablog.org/2017/04/05/mastodon-le-reseau-social-libre-qui-est-en-train-de-bousculer-twitter/

 

Et pour finir un peu d'humour: ☼ Trump bombarde par erreur une Scierie à Damas dans les Vosges : 324 morts. → nordpresse.be/trump-bombarde-erreur-scierie-a-damas-vosges-324-morts/



10/04/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 156 autres membres