FraternitÚ Citoyenne

Ó tous les franšais Texte de Sylvain Baron

Face au constat mortifère d'une dégradation constante de la démocratie en France, d'une diplomatie oeuvrant vers toujours plus de guerres (Côte d'Ivoire, Libye, Syrie et désormais Iran), d'un modèle économique qui non content d'asservir l'ensemble des populations européennes à une véritable mafia de banksters, est en train de détruire toutes perspectives plus en phase avec les grands enjeux alimentaires, énergétiques et environnementaux d'aujourd'hui ; il devient une nécessité vitale pour tous les Français de reprendre les commandes du pays.

 

A ceux qui se posent la question de la possibilité d'arriver à cet état de fait, dans un pays que la sclérose politicomédiatique a transformé en une forme de dictature qui ne dit pas son nom, je vous propose une solution simple définie sous le terme de « stratégie de l'envahissement ».

 

Elle s'appuie sur l'idée que nous pouvons envahir un appareil politique considéré comme « légitime » pour gouverner, ses mécanismes démocratiques internes pour établir un programme et élire plus tard des représentants. Cette invasion permettra d'instaurer une forme de démocratie directe permettant de modéliser collectivement un programme que nous pourrons imposer au Président de la République dans un délai d'un an, dès lors que quelques milliers de Français auront accepté de jouer le jeu.

 

L'institution politique à « envahir » est donc le Parti Socialiste. C'est un parti de gouvernement, bien médiatisé, et jouissant d'un système de démocratie interne, contrairement à « son rival » l'UMP.

 

Cette stratégie n'est pas dépourvue d'une base chiffrée : 85.150 adhérents au PS ont voté pour l'une des 5 motions du parti lors du dernier congrès de 2012. Le PS reconnaissait 173.486 adhérents en 2012, mais « les militants » représentent en fait la moitié de ces effectifs, si l'on considère la participation interne au scrutin dont il est question ici.

 

A peine 1000 nouveaux adhérents très inspirés politiquement peuvent faire bouger les lignes. 10.000 peuvent déstabiliser le très sélect Club du Siècle, et 50.000 peuvent exiger la démission d'un gouvernement et imposer ministres et programme à M. Hollande. Si cette stratégie a été formalisée sans nul doute depuis bien avant l'antiquité, elle est aussi décrite de façon plus récente dans le livre « C'est maintenant » de Jean-Marc Jancovici et Alain Grandjean qui n'affichent aucune opinion partisane, mais plutôt des propositions pour accompagner le déclin d'une économie basée sur des ressources en voie d'épuisement.

 

Nous sommes des dizaines de milliers sur les réseaux sociaux à ne pas être encartés au Front de Gauche ou au Front National. Et dans les deux « partis épouvantail » servant à contenir les votes protestataires, il y'a de plus en plus de gens prêts à chercher un esprit de consensus pour que nous sortions de ce gouffre européen et ultralibéral. Au bas mot, j'estime que plus de 100.000 personnes pourraient envahir le PS si plusieurs voix importantes montraient le chemin à tous.

 

Pour cette raison, nous encourageons tous les Français quelles que soient leurs convictions politiques ou idéologiques, à adhérer au Parti Socialiste dès le 1er Janvier 2014. A savoir que pour bénéficier du droit de vote au sein du PS, il faut être encarté depuis plus de 6 mois. Le prochain congrès du PS s'ouvrant à l’automne 2014, il faut donc prendre sa carte au plus tard en mars 2014. Nous n'aurons donc plusieurs mois pour faire basculer les lignes idéologiques au sein même du parti majoritaire.

 

Cette stratégie trouve au sein du PS, un défenseur et animateur en la personne de Marc Jutier qui, s'il ne cache pas son ambition pour les élections présidentielles, reste conscient que les questions de programme et de représentation politique pourront déboucher sur des propositions nouvelles auxquelles il devra se plier, comme tous les autres candidats de la future primaire. En outre, il est encore une fois possible de se passer du jeu politique interne rapidement, si nous sommes suffisamment nombreux au sein de cette institution politique, à faire bouger les choses et faire remonter nos exigences au gouvernement actuel.

 

Aussi, c'est en tant que citoyen opposant au gouvernement actuel, mais préférant taire mes propres opinions politiques pour mieux vous laisser libres d'exposer les vôtres dans le cadre de cette forme de résistance à l'oppression, que j'en appelle à votre esprit Républicain (donc non partisan), votre volonté de restaurer un peu de démocratie et d'assainissement économique, social et environnemental dans ce pays, afin que l'éléphant rose se montre enfin déchaîné pour l'intérêt national.

 

Le Parti Socialiste est une forme de parti unique soviétisant, mais détient structurellement ses propres failles pouvant permettre à tous les citoyens qui le souhaitent, de rédiger leur programme et pourquoi pas une nouvelle constitution en bonne intelligence, plutôt que dans des combats de chapelles stériles, ne pouvant que diviser la population au lieu de lui permettre une concertation populaire.

 

Si nous sommes tous capables de raisonnement et de logique comptable, tous les Français un tant soit peu éclairés, sont appelés à adhérer au Parti Socialiste, et mettre fin à une dictature idéologique qui ruine les Nations.

 

En vous encourageant à faire le choix de l’enthousiasme et du raisonnement plutôt que celui du défaitisme, je souhaite signifier que nous sommes tous capables individuellement de mettre un terme à différentes dérégulations. La France nous appartient !

 

Alors si tu souhaites influencer concrètement la politique de ton pays, sort ta carte bleu et adhère au PS en quelques clics :
www.parti-socialiste.fr/agissons-ensemble/adherez-au-ps (20 €).

 

Lire aussi :

Aucun pouvoir de l’ombre, aucune dictature, aucune oligarchie ne peut imposer indéfiniment sa politique.

http://on.fb.me/18yA6Jl



29/11/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres