Fraternité Citoyenne


Des origines du mensonge

1 appréciations
Hors-ligne
Shani - Hervé

1 appréciations
Hors-ligne
En psychologie, le fait même de reconnaître l'origine d'un mal, comme un secret de famille, un mensonge à la naissance, permet l'amélioration du patient. Le mensonge s'est installé dans tous les recoins de notre civilisation occidentale que nous imposons au monde entier. Nous pouvons affirmer que toute notre civilisation est basée sur le mensonge. il n'est point besoin de donner des exemples tant c'est évident. Mais nous mentionnons tout de même celui de l'argent-dette. Si nous vivons ainsi dans une civilisation mensongère, c'est qu'à son origine, elle a été construite sur des mensonges.
Alors, il y a quelques questions qui se posent. A quand pouvons-nous remonter la fondation de notre civilisation? Et quel mensonge en a présidé sa création?
Nous avons une civilisation judéo-chrétienne. Le judaïsme a été fondée par Moïse à ce que nous croyons. Or les recherches archéologiques et historiques montrent que les livres relatant cette épopée datent de six siècles av.JC. C'est-à-dire, plus de 1500 ans après les faits. Cependant, quoique nous puissions de ce fait douter de la véracité de faits ainsi retransmis, nous pouvons reconnaître la sincérité du judaïsme fondé sur des légendes qui nous le savons aujourd'hui, a tout de même une base historique.
Pour le christianisme, il en va autrement. les Evangiles sont la compilation de textes retranscrits de nombreuses fois avant d'être réunis sous le vocable de quatre auteurs, non témoins des faits. En fait, il ya plus de cent versions des évangiles qui sont appelés aujourd'hui, des évangiles apocryphes. Ils sont tous farfelus puisque qu'en rien il ne s'agit de récits journalistiques pris sur le vif.
Pour commencer, notons que la version définitive des écritures, donc des Evangiles, date du ... 17ème siècle, lors du Concile de Trente. Pour ce qui s'agit des quatre Evangiles canoniques (ceux reconnus par toutes les églises et sectes chrétiennes), lors des premiers conciles, notamment celui de Nicée au 4ème siècle, ces évangiles ont tous été réécrits pour répondre aux nécessités politiques du nouveau maître de la chrétienté, l'empereur romain, à commencer par Constantin le Grand. Ainsi, ces Evangiles sont mensongers en ce sens qu'ils rapportent des faits qui n'ont pas eu lieu, ou que c'est faits ont été volontairement déformés, ou simplement passés sous silence.
En fait, notre civilisation repose sur la soi-disant conversion de cet empereur qui a été l'acte fondateur de notre civilisation occidentale actuelle. Or, cette conversion n'a rien à voir avec une quelconque prise de conscience de l'amour. Cette conversion a été rendue nécessaire pour reprendre la main, le pouvoir sur les peuples. Et comme cet empereur par culture, par expérience et par conviction personnelles, a des croyances lunaires (en complète opposition au druidisme gaulois, au judaïsme, et au christisme qui sont des croyances solaires), il a imposé ces croyances au christianisme qui est devenu un canard boiteux à la fois lunaire (enfer, diable, magie, récusation de la réincarnation, etc.) et solaire (amour, Dieu unique, interdépendance, etc.).
Ainsi, notre civilisation a été bâtie sur un mensonge énorme, ce qui explique pourquoi nous vivons dans l'individualisme et le mensonge permanent.
Shani - Hervé

0 appréciations
Hors-ligne

0 appréciations
Hors-ligne
Il est vrai que j'ai un grave conflit en moi entre le mysticisme catholique (Dieu Unique et une seule vie avec le verdict dans l'au-delà: paradis,purgatoire ou enfer éternel en plus!) de mon enfance puis mon adhésion de par le mariage avec un ésotériste de la Fraternité Blanche  dans ma 19 ème année à la croyance en la réincarnation, ésotérisme-médium-voyant-clair-audient  qui divorça de moi 2 ans après. Conflit qui ne cessa pas pour autant de par mon retour ensuite à la négation de la réincarnation et croyance que Seul l'Amour évangélique partagé sauve notre âme (l'amène à ne plus pêcher) en adhérant et m'activant dans l'information de l'Evénement d'Arès suite à la lecture en 1984 de "La Révélation d'Arès" donnée au Témoin Michel Potay. Révélation dont je suis toujours sympathisante mais dont je m'éloignai car étant de culture très différente de celle de mon époux (depuis mes 29 ans), je risquai chaque fois (ou presque!) de devenir adultère, ça ne collait pas avec la stricte obéissance à la fidélité conjugale à laquelle j'adhère de coeur mais parfois difficile à tenir!
En effet mon mari était ouvrier d'usine hautement qualifié puis devint, à la veille de sa préretraite: chef de service;
Quelque soit le grade le milieu "ouvrier" n'a pas été prévu pour façonner des gens qui réfléchissent! Oui! encore faut-il bien réfléchir!
Personnellement, ayant fait des études secondaires classiques en bac D que je passai en 1968 avec option latin-grec-dessin, j'avais étudiés des philosophes antiques qui me poussaient à chercher "Qui suis-je?" donc que faire en ce monde en galère?

J'ai trouvé aussi que le mensonge était partout même dans les "Écritures" dites "Saintes"  mais je crois toujours en une transcendance que je m'efforce maintenant de trouver en moi-même et surtout j'essaie, quand on me laisse faire de participer à des actions "pour que le monde change" 

Amitié++    Françoise Lemon bitter-tonique!





0 appréciations
Hors-ligne
le concile de Trente, c'était pas au 17ème siècle, me semble-t-il??

1 appréciations
Hors-ligne
Oui, c'est celui qui a vu la version définitive de la Bible et du Nouveau Testament, et la création des jésuites par Ignace de Loyola. 
Shani - Hervé

0 appréciations
Hors-ligne
Je vérifie dans mon encyclopédie Larousse: En fait Ignace de Loyola a vécu de 1491 environ à 1556 et le concile de Trente a eu lieu sur trois longues sessions: 1545 à 1549,  1551 à 1552 et enfin 1562 à 1563, c'est donc le 16ème siècle, non?

1 appréciations
Hors-ligne
Oui, excuse pour avoir fait cet impair dans les numéros de siècles
Shani - Hervé

0 appréciations
Hors-ligne
Quand est-ce qu'il y a mensonge?  Toute écriture utilise un style de communication qui n'est pas nécessairement journalistique.  Le 20ème et le 21ème siècles nous ont par ailleurs démontré que même les journalistes ne sont pas toujours aussi objectifs qu'on ne le souhaiterait.
Les Evangiles seraient-ils basés sur un mensonge? Pas nécessairement.  Si nous admettons que Jésus a existé, ça serait déjà au moins un fait véridique des Evangiles.  Donc, tout n'est pas que mensonge.  Le mensonge serait alors au niveau de l'habillage du texte.  Dans les textes anciens, il y a des styles qui sont généralement utilisés pour parler des héros.  Ils sont nés et grandissent dans des contextes complexes.  Les écrivains, y compris les journalistes par ailleurs, ont l'art d'habiller les textes pour les rendre compréhensibles et moins ennuyeux.  Cela ne relève de la volonté de mentir mais plutôt de la psychologie des lecteurs.  Les vérités complexes à faire comprendre à la grande "masse" nous imposent souvent d'utiliser des "tournures" adaptées aux connaissances et à l'environnement des lecteurs.  Le message principal de Jésus fut "Aimez Dieu, aimez vous les uns les autres, pardonnez vous, Dieu est amour, Dieu est notre Père, Dieu est miséricorde, le partage ou la solidarité contribue à l'éradication des injustices sociales,...".  Ce message n'est pas aussi exceptionnel.  Il est parfaitement possible que Jésus en soit l'auteur.  L'habillage qui porte le message est la spécificité de l'Art.  Chaque oeuvre artistique porte l'empreinte de son auteur matériel, de ses goûts, de ses préférences.  Donc, il faudrait peut-être redéfinir la notion du mensonge dans le cadre d'une réflexion ayant trait aux oeuvres de l'esprit et aux reportages.  Merci pour votre réflexion qui m'a amené à réfléchir. http://conseilsgratuits.blog4ever.com/  Jean KAZADI

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres