Fraternité Citoyenne

01/08/14 – lettre d'info de FC – Les banksters veulent la 3e Guerre Mondiale, mais nous, l’armée des ombres, nous vaincrons ! Articles & vidéos à consulter

Pour la première fois depuis le début de ce conflit, le gouvernement de Kiev, soutenu par l’Union Européenne et les États-Unis a lancé 4 missiles balistiques SS-21 susceptible de transporter une charge nucléaire. Ces 4 missiles ont été abattu par les forces de défenses russes sans que l’on sache précisément comment ils ont été détruit. Ces tirs ont provoqué le déploiements de l’armée russe qui a été à deux doigts de lancer une offensive de grande envergure sur l’Ukraine.

CNN 2014 07 29 Ballistic missiles Ukraine

https://www.youtube.com/watch?v=y9-8KvtfjZA

Ukraine: l'armée se sert de missiles balistiques (CNN)

http://fr.ria.ru/world/20140729/201977921.html

Le monde est entré dans la Troisième Guerre mondiale (expert russe)

http://fr.ria.ru/world/20140730/201987305.html

Les tensions internationales sur fond de crise en Ukraine ne sont pas une escalade de la guerre froide, mais le début de la Troisième Guerre mondiale, considère Vladimir Chtol, docteur en sciences politiques à l'Académie russe de l'économie nationale.

L’extraordinaire propagande conduite contre la Russie par les gouvernements états-unien et britannique et par les ministères de la propagande connus comme « médias occidentaux » va mener le monde à une guerre que personne ne pourra gagner. Comme rapporté par Tyler Durden de Zero Edge, la réponse russe à la sentence extra-judiciaire d’un tribunal hollandais corrompu, qui n’avait aucune juridiction sur le cas qu’il a arbitré, sentence qui ordonne au gouvernement russe de payer 50 milliards de dollars aux actionnaires de la Yukos (une société corrompue qui était en train de mettre à sac la Russie tout en fraudant le fisc), est très significative. Lorsque on lui a demandé comment la Russie se comportera concernant la sentence, un conseiller du président Poutine a répondu : « Il y a une guerre qui est en train d’arriver en Europe. Croyez-vous vraiment que cette sentence ait de l’importance ? ».

L’Occident s’est coalisé contre la Russie parce qu’il est totalement corrompu. La richesse des élites a été obtenue non seulement en razziant les pays les plus faibles dont les leaders peuvent être achetés (pour connaître comment fonctionne la mise à sac lisez « Confessions of an Economic Hit Man » de John Perkins. Interview: https://www.youtube.com/watch?v=3wszOnyMr1M), mais aussi en volant leurs propres citoyens. Les élites américaines excellent dans la mise à sac de leurs propres compatriotes et ont effacé la grande partie de la classe moyenne états-unienne du nouveau 21e siècle.

Au contraire, la Russie a émergé de la tyrannie et d’un gouvernement basé sur les mensonges, pendant que les USA et le Royaume Uni sont immergés dans une tyrannie masquée par les mensonges. Les élites occidentales voudraient dépouiller la Russie mais Poutine leur barre le chemin. La solution est de se débarrasser de lui, comme en Ukraine ils se sont débarrassés du président Yanoukovitch. Les élites prédatrices et les hégémonistes néo-conservateurs ont le même objectif: faire de la Russie un état vassal.

J’ai recueilli la propagande qui est employée pour diaboliser Poutine et la Russie. J’ai été surpris par les incroyables mensonges agressifs du journal britannique The Economist du 26 juillet. Sur la couverture il y a le visage de Poutine dans une toile d’araignée, et, vous avez deviné, le titre de couverture est « une toile de mensonges ».

Vous devez lire cette propagande pour constater soit le niveau de poubellisation de la propagande occidentale, soit l’évidente poussée vers la guerre. Aucune moindre preuve n’est présentée pour supporter les accusations extrêmes de l’Economist et sa demande que l’Occident arrête d’être conciliant avec la Russie et entreprenne les actions les plus dures possibles contre Poutine. Ce genre de mensonges inconscients et de propagande éclatante n’ont d’autre but que celui de conduire le monde à la guerre. Les élites occidentales et les gouvernements ne sont pas seulement totalement corrompus, ils sont aussi fous. Dans cette vidéo, un des conseillers de Poutine et quelques journalistes russes parlent ouvertement des plans états-uniens pour attaquer la Russie : Paul Craig Roberts : la guerre est en train d’arriver (War is coming)

http://reseauinternational.net/paul-craig-roberts-guerre-en-train-darriver-war-is-coming/

Une déclaration qui a été rapportée par le Financial Times nous explique tout. Il devient très clair que la Russie se prépare pour la Troisième Guerre Mondiale et il n’y a rien qui ne peut l’arrêter à ce niveau là. L’histoire initiale relate de la dernière nouvelle d’une sanction de 50 milliards de dollars contre la Russie, et les détails peuvent être lus dans l’article de FT et vus dans la vidéo ci-dessous.

OFFICIAL WARNING - U S to hit RUSSIA with FIRST STRIKE - PREPARE NOW

https://www.youtube.com/watch?v=NePChnsuMNs

 

C’est le dernier paragraphe de l’article qui est intéressant, en rapport une déclaration faite par un proche du président russe Vladimir Poutine, qui montre très simplement ce qui va nous arriver, chez nous. Une personne proche de M. Poutine a déclaré que la décision de Yukos était négligeable compte tenu de la géopolitique en Ukraine. « Il y a une guerre à venir en Europe, » dit-il. « Pensez-vous vraiment que cela importe? ». C’est la raison pourquoi tout le monde se prépare de la sorte (violation du traité de désarmement nucléaire de 1987, 15 000 soldats à la frontière Ukrainienne, etc). C’est aussi pourquoi la situation en Ukraine a été montée de toute pièce, et les protagonistes se préparent à raviver les plans de guerre de la Guerre Froide. Nous avons été constamment mis en garde et la Troisième Guerre Mondiale est le seul recours possible quand les économies mondiales s’effondreront.

Peut-être le gouvernement russe pensait-il que seuls l’Irak, la Libye, la Syrie, la Chine et Edward Snowden feraient l’objet de mensonges et de diabolisation de la part de Washington. Le gouvernement russe et l’Europe doivent voir plus loin que la propagande de Washington, parce que la réalité est bien pire. Le Commandant Suprême de l’OTAN Breedlove et la proposition de loi n°2277 du Sénat montrent clairement que Washington prépare, avec l’Europe, la guerre contre la Russie.

L’Europe hésite à s’aligner sur Washington pour inclure l’Ukraine dans l’OTAN. Les Européens comprennent que si Washington ou ses larbins à Kiev provoquent une guerre contre la Russie, l’Europe sera la première victime. Washington s’impatiente du manque de complaisance de ses vassaux. Rappelez-vous de la tirade « fuck the EU » de la Secrétaire d’État adjointe, Victoria Nuland. Et c’est justement ce que Washington est sur le point de faire.

Si le projet de « Loi sur la Prévention d’une Agression Russe » du Sénat des États-Unis passe, ce qui est probable, Washington se donne la possibilité de contourner l’OTAN et d’accorder à l’Ukraine le statut de « nation alliée » indépendamment de son adhésion à l’OTAN. Ce faisant, Washington peut envoyer des troupes en Ukraine et ainsi engager l’OTAN dans une guerre contre la Russie. Voyez avec quelle rapidité Washington transforme la « crise » orchestrée en Ukraine en « agression russe », sans l’ombre d’une preuve. Du jour au lendemain le Commandant Suprême de l’OTAN et les sénateurs des États-Unis prennent des mesures contre une « agression russe » sans que personne n’en ait aucune preuve.

Avec l’Irak, la Libye et la Syrie, Washington a appris que Washington pouvait agir sur la base de mensonges éhontés. Aucun État, ni le Royaume-Uni, ni la France, ni l’Allemagne, ni l’Italie, ni les Pays-Bas, ni le Canada, ni l’Australie, ni le Mexique, ni la Nouvelle-Zélande, ni Israël, ou le Japon, ou Taïwan ou (ajoutez ici le pays de votre choix) ne s’est levé pour demander à Washington de répondre de ses mensonges flagrants et de ses crimes de guerre. L’ONU a même accepté l’ensemble des mensonges grossiers et manifestes que Colin Powell a proférés devant l’ONU. Les inspecteurs de l’ONU chargés d’enquêter sur les armes de destruction massives avaient déjà réfuté toutes les affirmations de Powell. Et pourtant les lopettes de l’ONU ont donné le feu vert à une guerre dévastatrice.

 

Il n’est guère surprenant que Washington vise désormais la Russie. Le monde a donné à Washington carte blanche pour agir à sa guise. Nous en sommes à la troisième administration de criminels de guerre américains accueillis et honorés où qu’ils aillent. Le monde n’a fait aucun effort pour tenir Washington responsable de la destruction de l’Irak, de l’Afghanistan, de la Libye, et maintenant de la Syrie et de Gaza. Le monde n’a pas demandé que Washington arrête d’assassiner des gens au Pakistan et au Yémen, pays avec lesquels Washington n’est pas en guerre. Le monde regarde ailleurs quand Washington crée le Commandement des États-Unis pour l’Afrique. Le monde regarde ailleurs quand Washington envoie des armes mortelles à Israël avec lesquelles seront assassinés femmes et enfants du ghetto de Gaza. Washington vote des résolutions au Congrès applaudissant le meurtre des Palestiniens par Israël. Washington est habitué à ce que le monde lui donne carte blanche pour assassiner et mentir, et l’utilise actuellement contre la Russie.

Le président Poutine a fait le pari qu’en répondant à l’agression américaine en Ukraine sans provocation et d’une manière raisonnable, il démontrerait à l’Europe que la Russie n’est pas la cause du problème. Ce pari n’a pas porté ses fruits. Les pays européens sont des nations captives, incapables de penser et d’agir par elles-mêmes. Elles ploient devant la volonté de Washington. Pour l’essentiel, l’Europe est une non-entité qui suit les ordres de son maître. Si le gouvernement russe espère empêcher la guerre avec Washington, il doit agir maintenant et régler le problème ukrainien en acceptant la requête des provinces séparatistes: la réunification avec la Russie. Une fois votée la proposition de loi 2277, la Russie ne pourra sauver la situation sans une confrontation militaire avec les États-Unis, car l’Ukraine sera déclarée alliée des Américains.

Le pari de Poutine était raisonnable et responsable, mais l’Europe l’a laissé tomber. Si Poutine n’utilise pas la puissance russe pour mettre fin au problème ukrainien tant qu’il le peut, la prochaine action de Washington sera de lâcher la bride à ses centaines d’ONG en Russie, dans le but d’accuser Poutine de trahison pour avoir abandonné les populations des anciennes provinces russes – que les responsables soviétiques ont de façon inconsidérée rattachées à l’Ukraine.

Dans un article de Foreign Affairs, le journal de la communauté washingtonienne des affaires étrangères, on fait valoir l’argument selon lequel les États-Unis ont un tel avantage stratégique sur la Russie en ce moment qu’une “fenêtre d’opportunité” existe pour éliminer la Russie comme frein à l’hégémonie américaine, en lançant une frappe nucléaire préventive.

Il est presque certain que l’on est en train de dire à Obama que le président John F. Kennedy a eu cette opportunité mais ne l’a pas utilisée, et qu’Obama ne doit pas la laisser passer une seconde fois. Comme Steven Starr l’a expliqué dans un éditorial, il n’y a pas de gagnants lors d’une guerre nucléaire. L’opinion des néoconservateurs de Washington, qui contrôlent le gouvernement d’Obama, est qu’une guerre nucléaire peut être gagnée. Aucun expert ne soutient cette hypothèse mais ce sont les néocons qui sont au pouvoir, et non les experts.

ZeroHedge.com signalait, le 29 juillet 2014 (The Shocking Reason Putin Isn't Worried About The $50 Billion Yukos Ruling - http://www.zerohedge.com/news/2014-07-28/shocking-reason-putin-isnt-worried-about-50-billion-yukos-ruling), la raison pour laquelle Poutine serait totalement indifférent au jugement condamnant la Russie à une amende d’autour de $50 milliards dans l’affaire Yukos (voir : Le verdict Yukos, ou l’inversion de la loi : l’“esprit de TAFTA”

http://www.dedefensa.org/article-le_verdict_yukos_ou_l_inversion_de_la_loi_l_esprit_de_tafta__29_07_2014.html). Il s’agit d’un commentaire recueilli par le Financial Times du 28 juillet 2014 - http://www.ft.com/home/europe, en fin d’un article qui distille, la plume ourlée d’un mépris typiquement british, son gallon de poison anglo-saxon garanti “tueur-de-Poutine” ; justement, il s’agit d’un commentaire d’un proche de Poutine qui dit qu’au Kremlin, on se fout royalement du jugement de La Haye, et ainsi faisant tout aussi royalement le rapprochement que nous recommandons entre cet événement et la crise ukrainienne.

«One person close to Mr Putin said the Yukos ruling was insignificant in light of the bigger geopolitical stand-off over Ukraine. “There is a war coming in Europe,” he said. “Do you really think this matters?”»

 

Diantre, la guerre ? Il semble que la loi 2277 du Sénat des Etats-Unis (loi S.2277) en soit, disons d’un point de vue légal, sinon le plus court du moins le plus sûr chemin pour y parvenir. C’est Patrick Buchanan, l’étrange républicain de type “paléo-conservateur” qui ne cache pas son admiration pour Poutine, qui la décortique en la présentant pour ce qu’elle est, – une loi concoctée par les républicains du Sénat, par le sénateur Bob Corker qui dirige les républicains à la commission des relations extérieures, pour menacer directement la Russie : «A GOP Ultimatum to Vlad», tel est le titre de l’article du 29 juillet 2014 de Patrick Buchanan - http://original.antiwar.com/buchanan/2014/07/28/a-gop-ultimatum-to-vlad/ . C’est en effet Crocker qui a concocté 2277, laquelle a déjà le soutien de la moitié des sénateurs républicains, et qui, de toutes les façons, passera si les républicains l’emportent en novembre prochain et retrouvent la majorité au Sénat. Voici la description de 2277 par Buchanan:

«Corker’s bill would declare Moldova, Georgia, and Ukraine “major non-NATO allies” of the United States, move NATO forces into Poland, Lithuania, Latvia and Estonia, accelerate the building of an ABM system in Eastern Europe, and authorize U.S. intelligence and military aid for Ukraine’s army in the Donbass war with Russian-backed separatists. U.S. aid would include antitank and antiaircraft weapons.» S. 2277 would direct the secretary of state to intensify efforts to strengthen democratic institutions inside the Russian Federation, e.g., subvert Vladimir Putin’s government, looking toward regime change. If Putin has not vacated Crimea and terminated support for Ukraine’s separatist rebels within seven days of passage of the Corker Ultimatum, sweeping sanctions would be imposed on Russian officials, banks and energy companies, including Gazprom. Economic relations between us would be virtually severed.» In short, this is an ultimatum to Russia that she faces a new Cold War if she does not get out of Ukraine and Crimea, and it is a U.S. declaration that we will now regard three more former Soviet republics – Moldova, Ukraine and Georgia – as allies...»

Un petit pays céderait”, observe Buchanan, mais pas la Russie, où l’on est de plus en plus antiaméricaniste, où Poutine est soutenu à plus de 80% par sa population («The Russian people, today backing Putin by 80 percent, seem happier with their government than we Americans do with ours»), – où, ajouterait-on, règne un patriotisme ardent («un chauvinisme mystique», dit Zbigniew Brzezinski, d’une voix sépulcrale et roulant des yeux terribles). D’ailleurs, la Russie n’a jamais douté du risque que la situation présente entretient. Medvedev lui-même, qui n’est certainement pas un fauteur de guerre, avertissait ses amis du G8, lorsque la Russie s’y trouvait encore, des risques de “guerre nucléaire régionale”.

Bref, poursuit Buchanan, non seulement les Russes ne céderont pas mais ils se seraient déjà accoutumés à l’idée de la chose, semble-t-il (si l’on en croit la source du Financial Times), et se tiendraient prêts à riposter à la loi 2277 du Sénat. «And how Russia would respond is not difficult to predict. » Our demand that she get out of Crimea and leave her two-century-old naval base at Sevastopol in the custody of President Petro Poroshenko in Kiev and his U.S. allies, would be laughed off. [...] To make good on our latest red line, we would have to start shipping weapons to Kiev, in which case Russia, with superior forces closer, would likely move preemptively into East Ukraine. What would our NATO allies do then?» The U.S. directive to the State Department to work with NGOs in Russia, blatant intervention in the internal affairs of a sovereign nation, would be answered with a general expulsion of these agencies from Moscow. We would not sit still for this kind of open subversion in the United States. What makes us think they would? And where do we come off telling the Russians what kind of government they may have?... […] » But it may be this idea of installing a ballistic missile defense, an ABM system, in Poland and the Czech Republic, that is most dangerous of all. Putin has already signaled that this would cross his red line, that if we start implanting antimissile missiles in Eastern Europe, he will reply by installing offensive missiles. The Reagan-Gorbachev INF treaty to eliminate all intermediate-range nuclear missiles from Europe – the USSR’s triple-warhead SS-20s, and our Pershing II and cruise missiles – could wind up in the dumpster. We could have a mini-Cuban missile crisis in Eastern Europe. And how would our German allies react to Russian missiles rising in Kaliningrad, the former Prussian capital of Konigsberg, wedged between Lithuania and Poland?»

 

Dans sa phrase de conclusion, Buchanan constate bien plus qu’il ne menace que si un tel programme qu’implique la loi 2277 (dite “Russian Aggression Prevention Act of 2014”) est adopté d’une façon ou d’une autre, il y aura une rupture dans le parti républicain, et cela impliquerait essentiellement le départ de l’aile paléo-conservatrice/libertarienne («If the Republican counteroffer to Obama’s is a return to the compulsive interventionism of Bush II, this is where some of us will be getting off»). Ce constat illustre un climat en train de se développer aux USA, autour de l’évolution de la politique russe de Washington, et, bien entendu, des perspectives de conflit. Le vieux Ron Paul, qui n’a pas perdu son énergie ni mis sa langue dans sa poche, est de plus en plus souvent accusé de trahison par la presse-Système, à cause de ses prises de position hostiles à cette politique, et par conséquent proches de la position de Poutine. Cela signifie-t-il que la crise ukrainienne, avec sa dimension transformatrice vers un conflit impliquant la Russie et les USA, commence à entrer dans la perception politique aux USA, et cela pouvant alors figurer dans la campagne électorale des élections mid-term (novembre prochain), et peser sur les résultats ? Cela signifie-t-il que la psychologie américaniste, comme la psychologie russe, chacune à sa façon et chacune avec ses motivations et ses responsabilités, finissent par percevoir la perspective d’un affrontement comme quelque chose d’inévitable ? La loi 2277 est un de ces mécanismes dont le Congrès US a le secret, qui favorisent effectivement l’évolution mécanique vers une aggravation des tensions comme s’installe un processus normal, et cela interdisant par conséquent toute tentative de résolution du différend à propos duquel grandissent ces tensions.

Peu à peu, au milieu des polémiques, des coups fourrés et des coups montés, au milieu des affrontements où les incendiaires agissent à visage découvert et sans que personne ne songe à les arrêter, s’installe effectivement le sentiment de la possibilité de l’inéluctabilité, sinon du conflit, dans tous les cas de la tension rupturielle. Cette “possibilité de l’inéluctabilité... de la tension rupturielle” correspond surtout, essentiellement, à la perception de la perte totale du contrôle des événements dans leur plus grande tendance. Certes, les uns et les autres agissent à leur niveau, la machine de provocation et de montage du Bloc Américaniste Occidentaliste (BAO) marche à fond, mais nous parlons bien d’un sentiment puissant qui domine le reste. Plus personne ne contrôle cette crise, qui est désormais plus qu’une crise. Sera-ce la guerre ou bien sera-ce un autre événement d’une grande rupture ? Dans tous les cas, la “crise ukrainienne” a définitivement quitté l’aire géographique et politique où elle se trouvait primitivement enfermée, et d’où elle a surgi. Elle est complètement installée au cœur de la politique de sécurité nationale des deux grandes puissances nucléaires stratégiques, et d’autre part chacune représentant le mieux le Système et l’anti-Système. Les événements évoluent comme si l’on se trouvait au bout du chemin d’une époque, d’une “ère” historique. Il est plus que temps que les populations occidentales et en particulier les étasuniens avec un mouvement semblable mais de plus grande ampleur que « Occupy » se manifeste contre la folie des banksters et des marchands de canons qui dirigent le BAO. Crise finale du capitalisme ou 3e Guerre Mondiale ? Françaises, Français, réveillez-vous ! : http://bit.ly/10hQCJg

 

THERE'S A "GLOBAL WAR COMING TO EUROPE"!

https://www.youtube.com/watch?v=Vm3za00__sQ

Les Britanniques envoient 6000 tanks en Allemagne. Sûrement pour un barbecue estival!

http://www.welt.de/regionales/duesseldorf/article13906946/Britische-Armee-bringt-6000-Fahrzeuge-nach-MGladbach.html

Face aux faiseurs de guerre, nous, l’armée des ombres, nous vaincrons !

http://www.wikistrike.com/2014/07/face-aux-faiseurs-de-guerre-nous-l-armee-des-ombres-nous-vaincrons.html

 

« Les élites occidentales et les gouvernements ne sont pas seulement totalement corrompues, elles sont aussi folles ». Paul Craig Roberts

 

Articles & vidéos à consulter.

A/ France.

Urgence Palestine. Manifestation le 2 août à Paris

https://www.ensemble-fdg.org/content/urgence-palestine-manifestation-le-2-aot-paris

Comité d'accueil pour Manuel Valls à la mosquée d'Evry

https://www.youtube.com/watch?v=2ExAftZNNQk

L’aile libérale du PS à l’offensive” Publié le 24 juillet 2014 par Gérard Sebaoun dep PS

http://gerardsebaoun.fr/2014/07/laile-liberale-du-ps-a-loffensive/

Banzaï ! François Hollande ou l’agitation en guise de politique

http://loeildebrutus.over-blog.com/2014/07/banzai-francois-hollande-ou-l-agitation-en-guise-de-politique.html

B/ International.

Otan, offensive mondiale

http://www.voltairenet.org/article184914.html

MH17: Doutes à la CIA…

http://russeurope.hypotheses.org/2604

Le régime de Porochenko, à quoi ressemble-t-il ?

http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/no_program/275216812/

L’armée US admet dépenser des millions dans l’étude de la manipulation des réseaux sociaux

http://www.mondialisation.ca/larmee-us-admet-depenser-des-millions-dans-letude-de-la-manipulation-des-reseaux-sociaux/5393706

Poutine, ennemi public n°1 pour la presse occidentale

http://www.courrierinternational.com/article/2014/07/25/poutine-ennemi-public-n-1-pour-la-presse-occidentale

Fabriquer un prétexte pour partir en guerre : les parallèles entre le vol MH-17 et l’Opération Northwoods

http://www.wikibusterz.com/fabriquer-un-pretexte-pour-partir-en-guerre-les-paralleles-entre-le-vol-mh-17-et-loperation-northwoods/

http://www.globalresearch.ca/framing-russia-fabricating-a-pretext-to-wage-war-flight-mh-17-and-operation-northwoods/5393113

Les USA, pour tenter de ralentir leur déclin, entraînent le monde vers le chaos et la tyrannie…Par Pierre Leconte

http://leblogalupus.com/2014/07/26/les-usa-pour-tenter-de-ralentir-leur-declin-entrainent-le-monde-vers-le-chaos-et-la-tyranniepar-pierre-leconte/

Les gens savent aujourd'hui reconnaître les "False Flags"

https://www.youtube.com/watch?v=vEzOV3-I4GU

Les USA sont dirigés par des psychopathes ... il n'y a pas d'autres mots !

https://www.youtube.com/watch?v=q0PJxpaOYJc

Land for gas: Merkel and Putin discussed secret deal could end Ukraine crisis

http://www.independent.co.uk/news/world/europe/land-for-gas-secret-german-deal-could-end-ukraine-crisis-9638764.html

Vol MH17 : la mystérieuse marche arrière de la propagande occidentale

http://www.politis.fr/Vol-MH17-la-mysterieuse-marche,27800.html

C/ Crise du capitalisme, réforme monétaire & nouveau paradigme.

Comment la votation des Suisses peut secouer le monde ? (1) Ampleur des dégâts causés par les banques ?

http://www.imagiter.fr/2014/07/comment-la-votation-des-suisses-peut-secouer-le-monde-1-ampleur-des-degats-causes-par-les-banques.html

Une civilisation se termine et nous devons en bâtir une nouvelle

http://www.reporterre.net/spip.php?article6204

D/ Santé & divers.

Ils ont choisi de ne plus travailler

http://www.psychologies.com/Travail/Vie-professionnelle/Travailler-autrement/Articles-et-Dossiers/Ils-ont-choisi-de-ne-plus-travailler

Une ancienne cité d'Inde irradiée il y a plus de 8000 ans !

http://mutien.com/site_officiel/?p=1467

 

Bien à vous & amitiés socialistes.

Marc Jutier - mjutier@orange.fr - facebook.com/marc.jutier - twitter.com/FCitoyenne

° Mandataire de la motion 4 pour la Dordogne Tél. : 05 53 51 26 20 – One page

°Plaidoyer pour un nouveau projet socialiste °

°Site - Articles - Livres - Vidéos - Documents - Blog NC2012°

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° °°°°°°°°° °°°°°°°°°° °°°°°

L’avancée du 100% monnaie dans le monde

Un nouveau parti socialiste est né à Bellerive-sur-Allier les 20, 21 et 22 juin / il doit y avoir des primaires citoyennes en 2016 quelque soit le bilan du président sortant

27/06/14 – lettre d'info de FC – Proposition de gouvernement d’union de la gauche. Articles à consulter (France, international & banques)

25/07/14 – lettre d'info de FC – La Russie va-t-elle abattre les mensonges de l’Occident ? Articles & vidéos à consulter.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



01/08/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres