Fraternité Citoyenne

Annexes (A 1 à A 5)

Pour ne pas perdre cette page lorsque vous cliquez sur un lien :

survolez le lien, faites un clic droit et choisir une option

Annexes (A 1 à A 5)

 

La bravoure est encore la plus sûre des attitudes. Les choses perdent de leur épouvante à être regardées en face. Alexandra David-Neel

 

L'objectif de ce livre est de contribuer à donner les clefs pour une meilleure compréhension du monde d'aujourd'hui et pour construire celui de demain. Ces annexes sont comme des pièces à ajouter au puzzle. Les liens ont également été soigneusement choisis. 

 

A1 ► NAIRU : Le Chômage est-il voulu et planifié ? La face cachée du chômage

 

Le NAIRU : Non Accelerating Inflation Rate of Unemployment, littéralement le "Taux de chômage qui n'accélère pas (n'augmente pas) l'inflation". Le NAIRU, le taux de chômage en dessous duquel il ne faut surtout pas descendre, pourrait bien être le diable moderne : le chômage qui en résulte sert avant tout, et délibérément, à faire peur aux citoyens et aux salariés, afin de les rendre plus dociles, et d’obtenir d’eux et de la société, quantité de concessions. Sur les traces du mystérieux NAIRU. Le Nairu, parfois appelé taux de chômage naturel, a été mis au point dans les années 70 pour justifier l’idée qu’il est impossible de faire baisser le chômage en dessous d’un certain niveau sans relancer l‘inflation. Elle fortifie bien sûr les politiques monétaires neutres ou restrictives. Le NAIRU est omniprésent dans certains milieux, et pourtant il reste invisible aux yeux de la population. Chut, il vaut mieux ne pas s'étendre là-dessus ! Comme le déclarait en 1996 le vice-président de la banque centrale américaine, Alan Blinder, ce NAIRU est « le petit secret de la macro-économie » ("the clean little secret of macroeconomics") ! Les résultats de cette investigation ont permis de mettre en pleine lumière les tenants et les aboutissants de cette explication hérétique du chômage massif et durable dans nos sociétés. Le fruit de ces travaux se trouve sur : NAIRU, Le Nom de la Ruse lenairu.blogspot.fr / lenairu.free.fr / linflation.free.fr

Dossier complet de 12 pages en pdf (320 ko) par "Guillaume de BASKERVILLE" societal.org/…CP.pdf

Le chômage a une histoire. Documentaire en 2 parties (2 x 52 min) du réalisateur sardon Gilles Balbastre (2001) lbsjs.free.fr/…chomage.htm / dailymotion.com/video/x12bjb4

 

Les discours actuels sont à la culpabilisation de ces "fainéants de chômeurs", qui ne penseraient qu'à frauder le système. Et si c'était le système qui nous fraudait tous ? À l’origine, ce sont les travaux d’un économiste d’origine anglaise, William Phillips, qui ont les premiers mis en évidence, en 1958, la relation qui existe entre fort taux de chômage et modération salariale. Se basant sur les données disponibles en Grande-Bretagne pour la période allant de 1861 à 1957, il démontra qu’il y avait effectivement une relation inverse entre la hausse des salaires des travailleurs et le taux de chômage. Le principe avancé pour expliquer cet effet est d’une simplicité enfantine : un taux de chômage suffisamment élevé fait pression sur les salariés et modère leurs velléités salariales. Dit autrement, le marché du travail est d’autant plus favorable aux entreprises que les candidats à l’embauche sont nombreux, ce qui limite l’augmentation des coûts de main d’œuvre pour les employeurs…

 

La volonté d'utiliser le chômage comme moyen de pression sur les salaires est manifeste. Le lien avec l'inflation, bien que moins évident, révèle l'obsession, à partir du milieu des années 60, de l'école d'économistes libérale monétariste de faire baisser celle-ci à des niveaux très bas, comme c'est le cas de nos jours. Pourquoi cette obsession ? Une phrase de M. Friedman, gourou de la secte monétariste, semble relier inflation et travail : "Si les ménages sous-estiment le taux d'inflation effectif, ils seront enclins à offrir plus de travail, puisqu'ils surestiment le salaire réel proposé, ce qui les conduit à accepter des propositions d'emplois qu'ils refuseraient si leurs prévisions étaient correctes".

 

 

A2 ► Potlatch. La Part maudite et la Notion de dépense

 

Lors de la parution de La Part maudite en 1949 (texte intégral : palimpsestes.fr/…Maudite.pdf), Georges Bataille révélait qu’il travaillait depuis dix-huit ans à l’élaboration de cette représentation du monde dont, seize ans auparavant « La Notion de dépense » publiée dans la revue « La Critique sociale » constituait une première approche. C'est un exposé de sa vision du monde : philosophie de la nature, philosophie de l'homme, philosophie de l'économie, philosophie de l'histoire. Il s'agit, dit-il, d'un ouvrage d'économie politique, mais on y trouve aussi des considérations énergétiques, sociologiques, anthropologiques et historiques. La notion d'excès est à la base de sa réflexion. Son hypothèse : il y a toujours excès, parce que le rayonnement solaire qui est à la source de toute croissance, est donné sans contrepartie. Donc il y a accumulation d'une énergie qui ne peut être que gaspillée dans l'exubérance et l'ébullition. L'homme est, de fait, une machine d'un rendement supérieur à un ; car quoi qu'il fasse, il laissera après sa mort une accumulation d'énergie cristallisée sous forme d'objets, d'immobilier, d'inventions, d'œuvres d'art ou d'écrits.

 

Voici quelques concepts et citations extraits de cette œuvre magistrale : Les phénomènes économiques ne sont pas faciles à isoler et leur coordination générale n'est pas facile à établir. Il est donc possible de poser la question à leur sujet : l'ensemble de l'activité productive ne doit-il pas être envisagé dans les modifications qu'il reçoit de ce qui l'entoure ou qu'il apporte autour de lui ? En d'autres termes, n'y a-t-il pas lieu d'étudier le système de la production et de la consommation humaine à l'intérieur d'un ensemble plus vaste ? La surabondance de l'énergie biochimique est la croissance. Les trois luxes de la nature : la manducation, la mort et la reproduction sexuée. Le don de rivalité. Le potlatch des Indiens du Nord-ouest américain est comme le commerce, un moyen de circulation des richesses, mais il exclut le marchandage. C'est le don solennel de richesses considérables offertes par un chef à son rival afin d'humilier, de défier, d'obliger. Le donataire doit effacer l'humiliation et relever le défi, il lui faut satisfaire à l'obligation contractée en acceptant : il ne pourra répondre, un peu plus tard, que par un nouveau potlatch plus généreux. Dans la quatrième partie "la société industrielle", Bataille nous décrit les origines du capitalisme et la Réforme : la morale protestante et l'esprit du capitalisme, l'économie dans la doctrine et dans la pratique du Moyen-âge, la position morale de Luther. Le monde bourgeois : la contradiction fondamentale de la recherche de l'intimité dans les œuvres, la similitude de la Réforme et du marxisme, la résolution des difficultés matérielles et le radicalisme de Marx, les survivances de la féodalité et de la religion, le communisme et l'adéquation de l'homme à l'utilité de la chose.

 

Pour Bataille, La Part maudite abordait, “en dehors des disciplines particulières, un problème à la clé de tous ceux que pose chaque discipline envisageant le mouvement de l’énergie sur la Terre – de la physique du globe à l’économie politique, à travers la sociologie, l’histoire et la biologie. Même ce qui peut être dit de l’art, de la littérature, de la poésie est en rapport au premier chef avec le mouvement de l’énergie excédante, traduit dans l’effervescence de la vie”. Le sens le plus intime de cette entreprise est donné par le fait que cette ébullition du monde, voué à l’“abandon”, à l’“écoulement” et à l’“orage”, est conçue à l’image de celle qui n’a cessé d’animer la vie de l’auteur.

 

Alors que l'économie s'est toujours fondée sur la rareté pour mettre l'accent sur la production, Bataille, s'inspirant de l'« Essai sur le don » du sociologue Marcel Mauss, affirme le contraire : que c'est à un excès d'énergie qu'il nous faudrait faire face, lequel ne saurait être réinvesti dans quelque production, mais consumé, dépensé en pure perte. Mobilisant l'Histoire la plus ancienne, il indique comment certaines sociétés surent s'inventer des formes appropriées de dépense : tel fut le sacrifice pour les Aztèques ou le potlatch pour les Amérindiens. Rappelant l'Histoire la plus récente, il montre à quelle dépense catastrophique s'expose une société qui ne veut pas tenir compte d'une telle « part maudite ». De cette « histoire universelle », « L'histoire de l'érotisme » et « La souveraineté » formeront les deux volets suivants. Mais, comme si ces livres devaient n'être que les éléments d'une œuvre plus considérable encore, où les grands thèmes qui ont toute sa vie été les siens – le travail, la guerre, le temps, l'histoire, le sacrifice, l'érotisme, la souveraineté, etc. – eussent trouvé chacun leur place, Bataille ne les publie pas.

 

Potlatch est un mot chinook. Le Chinookan est maintenant une langue morte, elle était parlée par une tribu amérindienne. Le Chinook Jargon, qui était parlé en Colombie-Britannique et dans les États pacifiques et montagnards des États-Unis est un mélange de chinookan, nootkan, chehalish, français, anglais et autres. Potlatch est un mot chinook, signifiant "donner", le potlatch est un comportement culturel, souvent sous forme de cérémonie plus ou moins formelle, basée sur le don. Plus précisément, c'est un système de dons/contre-dons. C'est un processus placé sous le signe de la rivalité, il faut dépasser les autres dons. Originellement, la culture du potlatch était pratiquée autant dans les tribus du monde amérindien (les Amériques) que dans de nombreuses ethnies de l'océan Pacifique, jusqu'aux Indes. Le mot a été introduit en anthropologie en 1936 par Robert Harry Lowie.

 

 

A3 ► La Revue du M.A.U.S.S.

 

Depuis 1981, cette revue s’est imposée comme une des toutes premières revues interdisciplinaires et un des lieux importants du débat public en France. Elle offre des perspectives inédites en sciences économiques, en anthropologie, en sociologie ou en philosophie politique. Aux antipodes de l’encyclopédisme, et grâce à la variété de son questionnement et de ses angles d’attaque, La Revue du M.A.U.S.S. procède à un bilan permanent et raisonné des sciences sociales. « Anti-utilitariste », elle critique l'économisme dans les sciences sociales et le rationalisme instrumental en philosophie morale et politique. Elle incite à penser le lien social sous l'angle des dons qui unissent les sujets humains. Depuis sa création en 1981, le MAUSS – Mouvement anti-utilitariste dans les sciences sociales – s’est toujours refusé à dissocier les discussions proprement scientifiques de leurs enjeux éthiques et politiques. Inspiré en tout premier lieu par l’Essai sur le don de Marcel Mauss, neveu et fils spirituel d’Émile Durkheim, par Karl Polanyi aussi, le MAUSS s’est ainsi prononcé pour un revenu minimum de citoyenneté, un revenu maximum, la réduction du temps de travail, la valorisation de la vie associative, de l’économie solidaire. Ces propositions n’ont de sens qu’à contrer le méga-capitalisme, à freiner la logique étendue à l’échelle de la planète de l’accumulation illimitée des profits spéculatifs, dont l’histoire récente nous enseigne qu’elle est lourde de menaces pour nos démocraties. Mais au-delà, ou plutôt en deçà de ces mesures, les enjeux à la fois théoriques et politiques essentiels se situent pour nous dans la réflexion à mener sur la vision de l’homme et du monde - l’anthropologie - qui est sous-jacente à tout projet de société. C’est dans cette optique que'à l’encontre des anthropologies utilitaristes, nous défendons en philosophie politique et dans les sciences sociales un « paradigme du don » qui tente d’assumer toutes les implications de la découverte de M. Mauss. journaldumauss.net / revuedumauss.com

L'ORIGINE DE LA MONNAIE par André Orléan - Revue du MAUSS, n°14 (1991) parisschoolofeconomics.com/…origin1.pdf

 

 

A4 ► Propagande – Guerre des médias : mainstreams vs alternatifs

 

Seuls les petits secrets doivent être protégés. Les grands sont gardés secrets par l’incrédulité du public. Marshall McLuhan, "gourou" des médias.

 

La bataille entre les médias indépendants et alternatifs et les médias de propagande parrainés par les gouvernements et les milliardaires, est en pleine effervescence depuis quelque temps. Bien que je sois extrêmement optimiste quant à l’avenir des médias décentralisés et indépendants, et à la prolifération des voix individuelles en général, il est tout à fait évident que les gardiens des médias ne lâcheront pas sans combattre. La bonne nouvelle, c’est qu’ils sont sur la défensive, pas nous. Ce sont eux qui se battent à nos conditions, et non l’inverse. Nous ne devons pas faire obstacle à l’inévitable autodestruction des anciens médias. Mais nous ne devons pas nous détruire nous-mêmes dans le processus. Nous devons tout d’abord reconnaître qu’il y a une raison pour laquelle les médias indépendants et alternatifs gagnent la bataille des idées. Pour tous les parasites et les mauvais acteurs, l’émergence de l’Internet est en effet l’équivalent historique de l’invention de la presse, mais sous stéroïdes.

 

Seule une élite idiote et auto-satisfaite croit en réalité que les gens les plus intelligents et les plus informés, en Amérique ou en Europe, sont les experts qui passent en boucle à la télévision et les journalistes employés par les médias traditionnels. En voyant à l’œuvre une poignée d’entreprises et quelques oligarques, il faudrait être l’imbécile le plus naïf de la terre, pour ne pas comprendre que les médias système sont guidés par des récits bien arrangés et que ces récits ne sont pas dans l'intérêt des classes dominées. Le reste d’entre nous comprend que l’Internet a servi de contrepoids nécessaire, et a été une bénédiction incroyable pour les connaissances humaines, la connectivité et le marché des idées. Le fait que certaines personnes ne peuvent pas distinguer la vérité de la fiction n’empêche pas les progrès incroyables réalisés dans la diffusion de l’information décentralisée. Ce sont seulement ceux qui ne veulent pas s’engager dans un débat public sur les questions elles-mêmes, qui veulent censurer les choses. Le reste d’entre nous est plus qu’heureux d’avoir une discussion ouverte.

 

Beaucoup d’entre nous ont passé des années, sinon des décennies, à construire leur réputation en ligne et nous devrions faire attention de ne pas gaspiller tout ce que nous avons gagné. Il y aura des tentatives de cooptation, explicitement ou autrement. Soyez sur vos gardes. Il y aura des frappes et des tentatives de diffamation. Restez cool et attaquez calmement à partir d’une position de force. Cependant, je crois que la plus grande menace vient du danger toujours présent d’erreurs auto-infligées. Une des raisons pour lesquelles les médias indépendants et alternatifs ont si bien réussi est que le comportement agressif, puéril et propagandiste des médias traditionnels a rendu facile de paraître mieux qu’eux. Nous devons continuer à être meilleurs. En tant que tels, nous devons être plus honnêtes dans nos actions, moins hypocrites dans notre analyse des événements, et juste plus éthique dans l’ensemble. Compte tenu de la concurrence, cela ne devrait pas être difficile. L’autre façon sera d’empêcher notre contenu d’apparaître sur les sites des médias sociaux ou les moteurs de recherche, où quand il apparaît, il viendra avec un avertissement. Si c’est la tactique qu’ils choisissent, il sera relativement facile de se battre.

 

Il y a dix ans, il aurait été difficile de contrer une telle stratégie, mais pas aujourd’hui. Nous en savons déjà beaucoup trop. Beaucoup d’entre nous atteignent beaucoup de gens, et les gens que nous atteignons sont intelligents et influents. Nous avons déjà suffisamment infiltré et influencé le discours public, donc nous refuser la parole n’est plus une option. Si Facebook ou Google commencent à présenter Liberty Blitzkrieg, Zerohedge, ou Naked Capitalism avec des messages d’avertissement, les gens intelligents comprendront immédiatement de quoi il retourne, ce qui accroîtra leur dégoût. Terminons avec un avertissement à Facebook, à Google, et à tous les autres mammouths de la technologie. Vous entrez dans ce combat à vos risques et périls. Toute tentative maladroite de diffamer des sites de médias authentiques et indépendants par le biais de listes noires et de censure, finira par vous nuire plus qu’elle ne nous fera du tort. Dans une tentative désespérée de nous détruire, vous vous détruirez vous-mêmes. Agissez prudemment et soyez du bon côté de l’histoire. Ce ne sont pas les écrivains des médias alternatifs qui infligeront le dernier coup aux médias traditionnels, ce sera vous, les lecteurs. Nous sommes ensemble et dépendants les uns des autres. Ensemble, nous allons gagner → lesakerfrancophone.fr/…lombre

 

Médias – propagande – Internet

Fascisme 2.0 – Propagande, manipulation et loi liberticide : On sait désormais comment Facebook et l’oligarchie US vont s’attaquer à la liberté d’expression… pardon, aux fausses informations leblogalupus.com/…informations

L'ère de la pensée unique. À l'heure de la post-vérité, des fake news, de l'élection de Trump, du Décodex et d'autres initiatives prises pour réguler ces phénomènes, il nous a semblé nécessaire de réaliser cette vidéo afin de vous donner une autre analyse de ceux-ci. Car les dérives potentielles de ces initiatives sont inquiétantes et nécessitent donc que les citoyens s'emparent pleinement de ce sujet → youtu.be/5ZMwV2IE6rs

En direct sur France Culture : les aboiements de Laurent Joffrin contre Acrimed → acrimed.org/…aboiements-de

La guerre est déclarée entre RT et les fact-checkers français ! […] Et si, au-delà du flot étourdissant d'intox sur la Toile, c'était cela la principale raison de l'impuissance des fact-checkers ? Leur partialité, orientée presque toujours contre les critiques du "système" en place, qui finit par générer, au mieux de l'indifférence, au pire de l'animosité à l'endroit de leur travail. RT peut bien faire, ici ou là, de l'intox. Mais RT, comme d'autres médias alternatifs, propose une autre vision du monde, et tape (stratégie facile, mais efficace) sur des médias qui, depuis des lustres, défendent le statu quo du monde tel qu'il va : […] Elle est le profond désir du système intégré de la politique de gouvernement et des médias mainstream de déclarer forclos le temps de l’idéologie, c’est-à-dire le temps des choix, le désir d’en finir avec toutes ces absurdes discussions ignorantes de la « réalité », dont il nous est enjoint de comprendre que elle, ne changera pas agoravox.fr/…742

Liste des sites et sociétés de l'élito-édito-médiatico-financière-sphère qui propagent la propagande de guerre de l'Otan (les couveuses, les armes de destructions massives, etc.) et la propagande commerciale des multinationales depuis des décennies. La plus grande vigilance est de mise lorsque vous lisez leur production. Faites attention aux fausses informations ;-) informaction.info/…quoi

Les médias dominants implorent les internautes : « Ouvrez votre cerveau à la publicité ! » par Hervé Kempf → reporterre.net/…cerveau-a-la

Partie 2 - L'objectivité dans les médias mainstream ? → youtu.be/h03pHhzynYQ

Ils ont mis au point des algorithmes pour manipuler les foules → hightech.bfmtv.com/…159.html

Bis repetita : oui je lis Sputnik et Russia Today (et je vous invite vivement à en faire autant) yetiblog.org

La rédactrice en chef de RT et Sputnik, Margarita Simonian : « Selon la logique de Macron, il faut chasser de Russie les médias occidentaux » sptnkne.ws/e6e2

 

 

A5 ► Quelques médias indépendants, dissidents à l’ordre économique et libres du matraquage de la pensée unique

 

À New York, lors d’un banquet, le 25 septembre 1880, le célèbre journaliste John Swinton se fâche quand on propose de boire un toast à la liberté de la presse : Il n’existe pas, à ce jour, en Amérique, de presse libre et indépendante. Vous le savez aussi bien que moi. Pas un seul parmi vous n’ose écrire ses opinions honnêtes et vous savez très bien que si vous le faites, elles ne seront pas publiées. On me paye un salaire pour que je ne publie pas mes opinions et nous savons tous que si nous nous aventurions à le faire, nous nous retrouverions à la rue illico. Le travail du journaliste est la destruction de la vérité, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l’opinion au service des Puissances de l’Argent. Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses. Nos talents, nos facultés et nos vies appartiennent à ces hommes. Nous sommes des prostituées de l’intellect. Tout cela, vous le savez aussi bien que moi ! Cité dans : Labor’s Untold Story, de Richard O. Boyer and Herbert M. Morais, published by United Electrical, Radio & Machine Workers of America, NY, 1955/1979.

 

Ce n'est plus un secret pour personne, les médias pantins ne font plus leur boulot d'information. Ils divertissent, ils font peur, ils montent des faits divers en épingle, ils font des écrans de fumée, ils légitiment le pouvoir en place, ils manipulent l'opinion publique au delà du concevable. Mais ils n'informent plus. Des médias alternatifs sont apparus pour prendre le relais. Certains sont sérieux, d'autres complètement loufoques. Certaines infos semblent plausibles mais s'avèrent totalement fausses. D'autres semblent incroyables, et pourtant elles sont vraies ! Alors, comment faire le tri entre l'info et l'intox ? En clair, comment vérifier les informations trouvées sur le Net ? Comment vérifier les infos trouvées sur Internet ? Mode d'emploi : Vérifiez la date, vérifiez les sources, repérez les mots-clefs et faites votre propre recherche, consultez les médias du pays concerné, cherchez la thèse "opposée", … pilulerouge.over-blog.com/…emploi.html

 

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants. Les humbles veillent lesakerfrancophone.fr

 

Le 11 septembre 2001, […] Le monde était assommé. Intervention en Afghanistan. Soutenue par tous. Puis, montée en guerre contre Saddam Hussein. Très vite, les observateurs attentifs ont compris que l'on entrait dans une zone de turbulences, dont on ne pouvait concevoir l'issue. Très vite, la résistance au formatage de la pensée a donné naissance à une multitude de blogs et de sites internet "alternatifs". De fil en aiguille, « Questions Critiques » est né en septembre 2004. Se voulant une sorte de "Courrier international" géopolitique, le site s'est développé autour de trois grands thèmes : Auteurs américains (Paul Krugman, Jude Wanniski, Stephen Sniegoski, etc.) ; Étude du conflit israélo-palestinien et du Proche-Orient ; Construction du projet européen. Au fil de mes traductions et de mes recherches sur la Toile, j'ai constitué un stock considérable d'archives. J'ai entrepris la traduction du Project for a New American Century, bible militaire des néoconservateurs. J'ai traduit intégralement « Les Secrets de la Réserve Fédérale » d'Eustace Mullins. J'ai également traduit de nombreux dossiers. Proche-Orient, pétrole et gaz naturel, économie. Jean-François Goulon → questionscritiques.free.fr

 

Réseau Voltaire International (RVI) est un réseau de presse non-alignée, spécialisé dans l’analyse des relations internationales, créé à l’initiative de l’intellectuel français Thierry Meyssan. Issus de familles politiques, de milieux sociaux et de cultures variés, les membres du RVI se reconnaissent dans les dix principes énoncés en 1955 par la conférence de Bandung voltairenet.org

 

Action-CRItique-MEDias (Acrimed) est née du mouvement social de 1995, dans la foulée de l’Appel à la solidarité avec les grévistes. Elle réunit des journalistes, des chercheurs et universitaires, des acteurs du mouvement social et des « usagers » des médias. Elle cherche à mettre en commun savoirs professionnels, savoirs théoriques et savoirs militants au service d’une critique indépendante, radicale et intransigeante acrimed.org

 

Investig’Action est un collectif fondé par Michel Collon. Il regroupe des journalistes et des écrivains qui travaillent au développement de l’info alternative, parce qu’on ne peut laisser des médias dominés par la logique marchande monopoliser l’information sur les guerres, l’économie et les rapports Nord-Sud. Ce système qui exploite les travailleurs pour enrichir les 1 %, produit également des guerres. De plus, les médias dominants désinforment systématiquement sur ces conflits en appliquant les cinq principes de la propagande de guerre. Parce qu’ils sont la propriété des 1 %, parce qu’ils s’inscrivent dans une logique marchande, parce que les conditions de travail y sont incompatibles avec une info de qualité, les médias dominants relaient l’idéologie dominante et nous vendent des guerres « humanitaires » investigaction.net/fr

 

Le magazine NEXUS est un bimestriel international. Son but est de publier une information scientifique alternative, habituellement proscrite, dans les domaines de la santé, de l'énergie, de la géopolitique, de la physique, de la biologie, de l'histoire et de l'économie. Une information qui aborde la connaissance et les implications multiples des découvertes actuelles ou passées occultées par le courant de pensée majoritaire nexus.fr

 

Héritier d’une histoire prestigieuse, résolument à part dans un paysage médiatique de plus en plus uniforme, Le Monde diplomatique conjugue une large ouverture sur les questions internationales avec une vision critique de ce qui reste le plus souvent dans l’« angle mort » de la presse : ravages du dogme libéral, dangers du prétendu « choc des civilisations », chances et enjeux des nouvelles technologies de la communication… monde-diplomatique.fr

 

Le 9 septembre 1985 nous publiions le premier numéro de la Lettre d’Analyse de defensa en français. Nous nous intéressions aux questions stratégiques, politiques, industrielles, au sens le plus large de ces divers qualificatifs. Nos axes d'intérêt étaient d’abord l'Europe et les États-Unis, les relations transatlantiques, l'industrie stratégique (aéronautique, électronique, armement). Notre statut est celui de l'analyse et du journalisme indépendant dedefensa.org

 

AgoraVox constitue l’une des premières initiatives européennes de "journalisme citoyen" à grande échelle. C’est une plate-forme multimédia mise à la disposition de tous les citoyens qui souhaitent diffuser des informations inédites. D’une manière générale, l’objectif de la politique éditoriale d’AgoraVox est d’essayer de publier des actualités concernant des événements ou faits objectifs, vérifiables et autant que possible inédits agoravox.fr

 

Peut-on aborder des sujets complexes de manière pédagogique et concise ? C'est ce que tente notre collectif. Nous produisons des synthèses à partir d'ouvrages spécialisés. Nous nous efforçons de rédiger ces brochures selon trois principes : des raisonnements clairs, un vocabulaire limpide, une recherche de concision les-renseignements-genereux.org

 

Dans le cadre d’une réalité mondiale de plus en plus chaotique sur laquelle la crise du salariat et la domination des critères marchands posent leurs marques de misère et d’exclusion, transformant ainsi les individus en clientèles dociles ou en ressources humaines corvéables à merci, le collectif les Périphériques vous parlent se propose de donner vie à des pratiques culturelles créatives qui représentent pour les citoyens des chemins possibles vers l’autonomie, une volonté de s’organiser, d’agir et de penser autrement lesperipheriques.org

 

L’Agence Info Libre est un collectif de journalistes indépendants œuvrant dans l’optique de créer et pérenniser une agence de presse sur la politique française, l’info internationale, la santé, l'environnement et l’économie agenceinfolibre.fr

 

État du Monde, État d’Être vise à répondre à une demande croissante de points de vue différents sur le monde qui nous entoure par la diffusion d’informations, de réflexions et d’analyses habituellement occultées, ridiculisées ou même démenties par les médias traditionnels. Comme pour de nombreuses autres initiatives de la sorte, l’idée principale derrière ce site est de susciter la réflexion authentique par un contenu permettant la remise en question du statu quo officiel etat-du-monde-etat-d-etre.net

 

La raison d’être de ce blog, c'est la naissance de la vérité en lutte contre le mensonge. Chercher la vérité c’est, bien sûr, lutter contre le mensonge où qu’il se niche, mais c’est surtout une recherche éperdue de Justice. Réseau International veut se distancier des médias. Il faut passer du stade de « je crois » au stade de « je pense ». […] Or, si on n’a qu’une référence, on n’a d’autre choix que d’être un de ces millions de gens à pensée unique reseauinternational.net

 

Le « quotidien de l’écologie » veut proposer des informations claires et pertinentes sur l’écologie dans toutes ses dimensions, ainsi qu’un espace de tribunes pour réfléchir et débattre. Dans toutes ses dimensions signifie que pour nous, l’écologie est politique, et ne peut se réduire à des questions de nature et de pollution - même si nous suivons attentivement ces questions vitales. L’écologie engage le destin commun, engage l’avenir, sa situation découle largement des rapports sociaux : c’est donc bien une écologie politique et sociale que Reporterre présente et discute. Reporterre entend aussi relayer toutes les initiatives qui montrent que les alternatives au système dominant sont possibles et réalistes reporterre.net

 

Le site globalresearch.ca fut lancé le 9 septembre 2001. Le site en français est accessible depuis 2006. C'est devenu une importante source d’information sur les grands thèmes d’actualité, tels que les enjeux de « la guerre au terrorisme » lancée par les États-Unis ainsi que les guerres au Moyen-Orient. En 2003, au début de la guerre en Irak, le Centre de recherche sur la mondialisation publiait, sur une base quotidienne, des rapports indépendants en provenance du Moyen-Orient, qui constituaient une alternative aux nouvelles rapportées par les journalistes « attitrés » auprès des forces armées de la coalition. Certains collaborateurs du CRM ont reçu des prix pour leurs contributions. Le CRM est également devenu une source d’information spécialisée pour les journalistes mondialisation.ca

 

L’info doit absolument être vraie, précise et utile. Aujourd’hui, une telle info existe mais elle se retrouve noyée dans un flux d’informations souvent uniformes et automatisées. Y accéder tous les jours, représente un investissement important en temps et en énergie. INFO contre INFO analyse et oppose tous les jours plus de 4 000 articles dans 200 médias. En un coup d’œil et en moins d’une minute, vous accédez à toutes les infos pertinentes du jour. Pour chaque info retenue, nous essayons de présenter des points de vue différents voire opposés info-contre-info.fr

 

VICE News est un site d’information créé par et pour la jeune génération connectée. Nos documentaires et séries originales apportent un nouveau regard sur les événements d’actualité les plus importants de la planète et mettent en avant des histoires jusqu’alors jamais racontées. Non-conformistes et même parfois irrévérencieux, nous nous donnons pour mission d’aller au cœur des sujets que nous traitons et de les raconter tels que nous les percevonsnews.vice.com/fr

 

ZE Journal est un site d’information apolitique, indépendant de tout financement industriel et financier. Nous avons pour but de vous apporter une autre vision de l’information. Ceci grâce à un grand nombre de sources d'informations alternatives, d'informations difficilement accessibles, volontairement cachées ou ne bénéficiant pas de couverture médiatique zejournal.mobi

 

Arrêt sur info, a été fondé en août 2014 par Silvia Cattori, une journaliste de nationalité suisse qui a eu le courage de s’affirmer en rupture avec la presse établie. Ce site traite principalement de sujets touchant les crises, les guerres et leurs conséquences désastreuses pour les peuples. Objectifs : 1 / mettre en évidence les faits escamotés ou négligés par la grande presse sous un angle proche des victimes, en défense du droit international, de la souveraineté des États et de la liberté d’expression ; 2/ contribuer à un débat radicalement critique – notamment au sujet de l’intégration européenne et des interventions militaires des pays de l’OTAN. Arrêt sur info est suivi par des lecteurs de plus de 90 pays arretsurinfo.ch

 

Créé en 1969 par Simon Malley, Afrique Asie a été régulièrement diffusé dans plus de cinquante pays d’Europe, d’Afrique, du Proche et du Moyen-Orient ainsi qu’en Amérique latine et en Amérique du Nord. Afrique Asie a su évoluer au fil des années, mais a gardé ses particularités les plus significatives : son indépendance éditoriale, son engagement pour les causes africaines et le sérieux de son contenu. Informer, analyser et accompagner le développement des pays du Sud résume l’essentiel de sa ligne éditoriale. La structure rédactionnelle privilégie la section africaine subsaharienne et nord-africaine ainsi que les pays émergents du Sud de l’Asie afrique-asie.fr - 23 oct. 2017 - Le numéro de septembre 2017 d'Afrique–Asie est le dernier. Le mensuel vient de déposer le bilan. Quelle tristesse de voir ainsi ce titre historique disparaître ! Dans la presse française, Afrique-Asie était une institution prochetmoyen-orient.ch/afrique-asie-c-est-fini

 

Centre de réflexion sur la guerre économique. Site lancé en 2000 par une équipe d'intervenants et d'anciens de l’École de Guerre Économique. Dès sa création, la ligne éditoriale a été centrée sur la question des rapports de force économiques infoguerre.fr

 

La géopolitique autrement. Présent à l'esprit de tout dirigeant anglo-saxon ou russe, le concept de Grand jeu est étonnamment méconnu en France. C'est pourtant lui qui explique une bonne part des événements géopolitiques de la planète. Crise ukrainienne, 11 septembre, tracé des pipelines, guerre de Tchétchénie, développement des BRICS, invasion de l'Irak, partenariat oriental de l'UE, guerre d'Afghanistan, extension de l'OTAN, conflit syrien, crises du gaz, guerre de Géorgie… tous ces événements se rattachent directement ou indirectement au Grand jeu – chroniquesdugrandjeu.com

 

Comité Valmy, pour une Europe des peuples et nations souveraines. Rubriques : géopolitique ; anti-impérialisme, analyses et documents gaullistes, patriotes et républicains ; analyses marxistes, documents et apports communistes ; désinformation, manipulation médiatique ; le CNR, son programme… comite-valmy.org

 

Mr Mondialisation est un think tank francophone à visée internationale. Objectif : alimenter le débat autour des grands sujets mondiaux et locaux de notre temps. Nous alimentons donc la réflexion autour d’une autre manière de concevoir la société dans sa dimension productive et sociale tout en préservant un idéal de Liberté, d’Égalité et de Fraternité mrmondialisation.org

 

Média alternatif. Rubriques : Union Européenne, États-Unis, Israël, Syrie, Russie, Palestine, Ukraine, Santé, Alimentation, Cancer, Monsanto, Nucléaire, OGM, Vaccination, Espionnage, Francs-maçons, Pédocriminalité, Crise Économique, Corruption, Documentaires, Conférences, Interviews, Histoire, Scandales… → metatv.org

 

La ligne éditoriale s'articule autour de cinq thématiques : la promotion de la démocratie, la lutte des classes, l'environnement, la santé et le respect du droit à la dignité → lavraiedemocratie.org

 

Vacarme est une revue trimestrielle publiée sur papier et archivée en ligne, qui mène depuis 1997 une réflexion à la croisée de l’engagement politique, de l’expérimentation artistique et de la recherche scientifique vacarme.org

 

Le 4ème singe est un site d’information ayant pour objectif d’éclairer les citoyens sur le monde dans lequel nous vivons, mais aussi sur les alternatives possibles 4emesinge.com

 

Contre la désinformation : Ukraine, 11/09, Crise migratoire, Attentats, Terrorisme, Sociétés secrètes, Syrie… fawkes-news.com

 

Un collectif informel qui en a vraiment marre de la pensée unique et de la désinformation quotidienne. Chaque jour qui passe nous apporte son lot de mensonges et de contre-vérités distillés par une presse aux ordres du pouvoir politique et de la finance oulala.info / archive oulala.net

 

World Socialist Web Site est publié par le Comité international de la Quatrième Internationale wsws.org/fr

 

Créé fin 2017, Soverain traite de souveraineté et de l’UE – soverain.fr

 

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité wikistrike.com / et d'autres : La Relève et La Peste est un tout nouveau concept de Livre-Journal. Son intention est de réunir des spécialistes d’horizons divers afin de traiter des sujets dont les médias ne nous parlent pas lareleveetlapeste.fr ; Journal alternatif d’information militante legrandsoir.info ; ☼ La revue de presse alternative – traqueursdelinfo.fr ; Blog contre le racisme, le (néo)colonialisme et l'impérialisme → le-blog-sam-la-touch.over-blog.com ; ☼ Ce qu’il faut dire, détruire, développer… cqfd-journal.org / archives : cequilfautdetruire.org ; Revue critique d’écologie politique ecorev.org ; ☼ Blog de Lucien Pons, citoyen ordinaire préoccupé par l’injustice, contre l'ultralibéralisme et la pensée unique → lucien-pons.over-blog.com ; ☼ Que ton aliment soit ton médicament sante-nutrition.org ; ☼ PLPL. Un bimestriel sardonique contre les organes du spectacle de l'ordre mondial capitaliste homme-moderne.org/plpl ; ☼ Blog d'information sur la géopolitique latino-américaine latinoactu.wordpress.com ; Les moutons en ont marre, ils s'informent lesmoutonsenrages.fr ; Le site d'Olivier Berruyer les-crises.fr ; ☼ Russie fr.sputniknews.com / francais.rt.com / russiepolitics.blogspot.fr / fr.mil.ru/fr/index.htm (Ministère de la Défense de la Fédération de Russie) ; ☼ Iran presstv.com/French ; ☼ Hezbollah (Liban) - french.almanar.com.lb ; ☼ Il ne s'agit pas de refaire le monde mais d'empêcher qu'il se défasse… altermonde-sans-frontiere.com/ ; ☼ Ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise cercledesvolontaires.fr ; ☼ L’Observatoire des multinationales est publié par l’association Alter-médias, qui publie également le site d’informations Basta ! → multinationales.org / bastamag.net ; ☼ Agenda alternatif, festivals alternatifs, écologiques, salons écolos, guides alternatifs, ressources alternatives, médias alternatifs, groupes d’études et de recherches, réflexions, portails et bases de données, réseaux alternatifs… guidaltern.samizdat.net ; ☼ stopmensonges.com ; strategika51.blog ; medelu.org ; ☼ reopen911.info ; ☼ rezocitoyen.org ; ☼ Note d'humour… plus de 2000 dessins politique en ligne leplacide.com ; ☼ We Are Change is a nonpartisan, independent media organization comprised of individuals and groups working to expose corruption worldwide wearechange.org



05/06/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 180 autres membres