Fraternité Citoyenne

Bilderberg 2014/NATO accused of false flag attacks in Ukraine/Articles ŕ consulter/29 mai 2005.

Cher(e)s maires, chèr(e)s camarades, cher(e)s ami(e)s,

Le résultat des élections européennes est sans surprise. Quand on fait une politique de droite et que l'on méprise fondamentalement le peuple, on peut difficilement s'attendre à une acclamation populaire ! Le slogan « UMPS » a fait mouche ! Si nous ne voulons pas que le PS sombre complètement, un nouveau « logiciel » s'impose, en clair il va falloir faire du socialisme, ça urge ! La semaine dernière, dans l'article « L’avancée du 100% monnaie » dans le monde, je vous avais expliqué qu'une telle réforme monétaire va devenir assez rapidement évidente pour tous, mais l' « élite » n'est évidemment pas pour l'application d'une telle réforme ! Cette semaine, dans « Bilderberg 2014 », il s'agit de mieux connaître le cercle central de cette « élite » qu'il nous faudra combattre car ce sont eux nos véritables adversaires politiques.

 

1/ Bilderberg 2014.

L’élite essaie désespérément de sauver le monde unipolaire.

Le 60e anniversaire de cette réunion secrète de l’oligarchie se tiendra cette année à l'Hôtel Marriott International de Copenhague du 29 Mai au 1er Juin 2014. L’existence de cette réunion fut très longtemps niée et ses dénonciateurs traités de barjots et autres “théoriciens du complot”. La 1ère édition eut lieu à Oosterbeck en Hollande en 1954 à l’hôtel Bilderberg. Cette 60ème réunion des criminels en col blanc se tiendra sous le signe de la panique, puisque la priorité de l’agenda révélé par des sources internes, sera pour le groupe de contre-carrer dans les mois à venir la gigantesque prise de conscience à l’échelle planétaire sur les turpitudes des “élites” autoproclamées et leur volonté d’instituer un monde unipolaire autoritaire et dictatorial sous la forme d’une grille de contrôle mondiale des populations au moyen de structures perfectionnant celles déjà existantes comme l’ONU, le FMI, la Banque Mondiale, L’Union Européenne qui est un pur produit du Bilderberg, pensé dès 1955, les traités de “libre-échange” tels le NAFTA pour l’Amérique du Nord et les futurs “traités de coopération” trans-atlantique et trans-pacifique. Seront discutés à cette réunion 2014 les sujets suivant :

  • Comment gérer l’après désastre des élections européennes et sauver la grille de contrôle oligarchique.

  • La centralisation plus avant des économies vers les banques.

  • Le paiement d’une taxe carbone directement à l’ONU, taxe qui sera payée essentiellement par les individuels, des passes-droit étant donnés aux grosses entreprises.

  • L’affaire ukrainienne et la relation entre la Russie et l’OTAN (le danois patron de l’OTAN Rasmussen sera présent… voir la liste complète des invités).

  • Comment gérer Poutine qui est vu comme un renégat du Nouvel Ordre Mondial après avoir osé défier le statu quo oligarchique.

  • D’intenses discussions auront lieu pour que l’occident fasciste parvienne à mieux contrer les velléités de Poutine et de l’association des BRICS à continuer sur le développement d’un monde géopolitique multi-polaire ce dont ne veulent pas les oligarques colonialistes occidentaux.

  • Comment éviter la chute du dollar comme monnaie de réserve mondiale et la dissolution du pouvoir de l’axe USA-UE-OTAN au contact de la poussée des BRICS sous l’influence russe.

" We are change " se fait harceler par le Marriott Hôtel et arrêter par la police pour des images volées

http://www.chaos-controle.com/archives/2014/05/29/29971169.html

Luke Rudkowski and Dan Dicks Arrested at Bilderberg for Filming

https://www.youtube.com/watch?v=AnBzbUIDlUk

L’élite se retrouvera fin Mai au Danemark

http://lesmoutonsenrages.fr/2014/04/14/bilderberg-2014-lelite-se-retrouvera-fin-mai-au-danemark/

Comme chaque année les médias parleront du Groupe Bilderberg une fois la conférence terminée…

http://www.nouvelordremondial.cc/2014/05/29/comme-chaque-annee-les-medias-parleront-du-groupe-bilderberg-une-fois-la-conference-terminee/

Liste de présence française 

http://www.wikibusterz.com/bilderberg-2014-liste-de-presence-francaise-et-canadienne-a-lhotel-marriott-copenhague-du-29-mai-au-1er-juin/

Nos compatriotes présents cette année seront : Henri de Castries (un proche de Sarkozy ainsi que d'Hollande, issu comme lui de la promotion Voltaire de l'ENA): PDG groupe Axa ; François Baroin: Député UMP et maire de la ville de Troyes ; Nicolas Baverez: Associé de la firme Gibson, Dunn & Crutcher ; Pierre-André de Chalendar: PDG Saint-Gobain ; Christine Lagarde: Directrice du FMI ; Emmanuel Macron: Secrétaire-adjoint à la présidence de la république, banquier d’affaires banque Rothschild ; Natalie Nougayrède: Rédactrice en chef du journal Le Monde ; Fleur Pellerin: Secrétaire d’état au commerce ex

La liste complètes des participants :

http://www.wikistrike.com/2014/05/la-liste-ignoble-des-maitres-du-monde-participants-au-bilderberg.html

L’élite essaie désespérément de sauver le monde unipolaire.

http://www.informaction.info/le-sommet-bilderberg-2014

La conférence de Bilderberg est une association secrète qui, depuis 1954, réunirait annuellement sur invitation environ 130 ninjas des affaires, académiques ou politiques de différents pays. Ses membres, des hommes politiques, des industriels, et des banquiers, s'appellent eux-mêmes les « Bilderbergers » ou « groupe Bilderberg ». L’objectif initial du groupe aurait été, dans le contexte de la guerre froide, de renforcer la coopération entre les États-Unis et leurs partenaires européens, notamment via l'OTAN. Aussi, du fait du caractère très confidentiel des conférences et de sa non-médiatisation, le groupe a longtemps été considéré par certains comme une société secrète. On lui reproche des possibilités de décisions antidémocratiques qui pourraient être prise par un groupe aussi puissant. Il demeure toujours aujourd'hui l'un des dossiers favoris des adeptes du conspirationnisme. Depuis la chute de l'empire soviétique, on reproche notamment à ce puissant lobby l'orchestration de la mondialisation économique. L'organisation aurait été initié en 1952, financée par la multinationale néerlandaise Unilever et la CIA. La première réunion se serait tenu en mai 1954 à l'hôtel Bilderberg à Oosterbeek (Pays-Bas). On compte parmi ses membres fondateurs le Prince Bernhard des Pays-Bas, Denis Healey, Joseph Retinger, David Rockefeller, mais aussi Jozef Luns (ex-secrétaire général de l'OTAN) et Paul Van Zeeland (ex-premier ministre belge et banquier). Le groupe Bilderberg était alors une organisation d'influence atlantiste dont le but officiel était, dans un contexte de «guerre froide», d'assurer secrètement la coopération entre les États-Unis et les gouvernements d'Europe occidentale. Le groupe Bilderberg se composerait en trois cercles concentriques : le Bilderberg Advisory Committee (« comité consultatif ») est le cercle le plus central. Il comprend une dizaine de membres. Le Steering Committee (« comité de direction ») est un cercle constitué d'environ 35 membres, exclusivement européens et américains. le « cercle extérieur » est assez large et comprend 80% des participants aux réunions. Le groupe Bilderberg rassemble annuellement, lors d'une réunion d'une durée de 4 jours, des personnalités de tous les pays : leaders de la politique, de l'économie, de la finance, des médias, des responsables de l'armée et/ou des services secrets, ainsi que quelques scientifiques et universitaires. Un rapport de synthèse de la réunion est rédigé. Ce rapport serait envoyé à l'issue de chaque réunion aux grands décideurs mondiaux. Pour le citoyen lambda, il est très difficile voire impossible de connaître à l'avance le lieu ou l'objet de la réunion : L'hôtel choisi est entièrement vidé de tout autre client ; la sécurité est en partie assurée par les forces de l'ordre du pays d'accueil. Aucune conférence de presse n'a lieu. Les discussions se tiennent à huis-clos. Il est interdit aux Bilderbergers de prendre des notes ou de faire des déclarations à la presse. Les discussions menées au sein du groupe sont organisées de façon à obtenir un consensus parmi les membres, sans devoir recourir à un vote ni à l'adoption de résolutions quelconques. Le standing et l'influence détenue par les participants sont tels que si un consensus se forme autour d'un projet d'action, celui-ci pourra être réalisé plus facilement et plus rapidement. Certains pensent que chaque réunion annuelle (officiellement la seule) se prolonge par de nombreux contacts restreints entre des membres de sous-commissions, sur un problème particulier concernant un point précis, l'ensemble étant organisé en faisceaux regroupés au niveau supérieur.

L’avènement d’une société mondiale Dans un exposé intitulé « L’internationalisation des affaires » présenté lors de la conférence Bilderberg 1968, George Ball a laissé entrevoir l’orientation économique du groupe Ball, qui était sous-secrétaire d’État aux affaires économiques sous JFK et Lyndon Johnson, membre du Comité de direction du groupe Bilderberg et directeur principal de Lehman Brothers and Kuhn Loeb Inc., a défini la nouvelle politique de mondialisation de Bilderberg et la manière dont elle façonnerait le nouvel ordre mondial. Comme le note Pierre Beaudry dans Synarchy Movement of Empire (États-Unis, 2005) , « ... Ball a exposé les avantages d’un ordre économique mondial néo-colonial basé sur le concept d’une « société mondiale », et décrit certains des obstacles à éliminer pour y parvenir. Selon Ball, la priorité était d’en finir avec « la structure politique archaïque de l’État Nation » ». Autrement dit, Ball réclamait un retour à l’ancien système colonialiste, mais bâti cette fois-ci sur le concept d’une « société mondiale ». Beaudry poursuit : « Selon Ball, « pour être productifs, nous devons commencer par reconnaître explicitement le décalage entre le développement de la société mondiale (concept répondant aux besoins modernes) et la persistance d’une structure politique archaïque d’États nations, la plupart de petite ou moyenne taille, qui évolue trop lentement face aux besoins du nouveau monde. ». Beaudry conclut : « Il était clair pour Ball que la structure même de l’État nation, et l’idée d’État, ou d’une assistance générale à un peuple, représentaient le principal obstacle à toute tentative de pillage de la planète, en particulier des nations faibles et pauvres, et à la création d’un empire mondial néo-colonial. La priorité de la société mondiale est évidemment basée sur le libre échange international, lequel est mesuré par le critère britannique de profit, à savoir acheter bon marché et vendre à prix d’or. Le problème est que les gouvernements nationaux ont des priorités différentes, voire contraires... »

Aux États-Unis, ce système bancaire « indépendant » est connu sous le nom de Réserve fédérale, banque privée étroitement liée au groupe Bilderberg. En Europe, le système bancaire indépendant est géré via la Banque centrale européenne, dont les politiques monétaires sont établies par les membres dirigeants de l’élite Bilderberger. Mario Draghi par exemple, en fonction depuis le 1er novembre 2011 ( fin de fonction prévue le 31 octobre 2019) à été vice-président pour l'Europe de Goldman Sachs entre 2002 et 2005 ! En Grande-Bretagne, ce système indépendant est géré par la Banque d’Angleterre, dont les membres sont aussi des membres à temps plein du cercle d’initiés du groupe Bilderberg. Le système bancaire central indépendant contrôle l’émission de monnaie et les taux de crédit et d’intérêt nationaux. La société mondiale conçue par les Bilderbergers est bâtie partout dans le monde, par le biais de fusions et d’acquisitions. Ces dernières décennies, toute la politique de déréglementation des industries et des banques américaines a précisément été établie en réponse à ce scénario, en vue de créer des corporations géantes au service d’un nouvel empire dont l’intention n’est autre que la guerre perpétuelle.

Le groupe Bilderberg n’est pas un but en soi, mais le moyen d’instaurer un gouvernement mondial unique. Cette organisation est devenue un gouvernement fantôme qui, lors de ses conférences annuelles secrètes, décide de la façon dont elle va exécuter ses plans. Le but ultime est de transformer la Terre en prison en amenant un marché mondial unique, contrôlé par un gouvernement mondial unique, surveillé par une armée unique, financièrement tenu par une banque mondiale et peuplé d’habitants bardés de puces électroniques dont les besoins vitaux se réduisent au matérialisme et à la survie (travailler, acheter, procréer et dormir), tous connectés à un ordinateur mondial surveillant leurs moindres faits et gestes. Et cela devient de plus en plus facile parce que le développement des technologies de télécommunication, combiné aux avancées du savoir et aux nouvelles méthodes de manipulation comportementale, est en train de transformer en affreuse réalité ce qui, à d’autres époques de l’histoire, n’était qu’une mauvaise intention. Chaque nouvelle mesure, prise individuellement, peut sembler aberrante, mais l’accumulation de changements, dans le cadre d’une progression permanente, mène tout droit à l’asservissement. Il y a pourtant de l’espoir. Un peu partout sur la planète, des points de tension commencent à se fracturer et des gens commencent à prendre parti. La population commence à ouvrir les yeux sur l’irrationalité qui lui est imposée. Notre conscience collective commence à s’éveiller. Vous voyez, les pouvoirs établis nous ont dit que les événements mondiaux étaient trop difficiles à comprendre pour les non-initiés. Ils ont menti ! On nous a dit qu’il fallait protéger les secrets nationaux. Évidemment ! Aucun gouvernement n’a envie que ses citoyens découvrent que ses plus brillants éléments participent à une collusion massive, à une conspiration et au pillage de la planète. Aujourd’hui, nous sommes à la croisée des chemins. Nous avons le choix : devenir un État mondial électronique sous surveillance policière ou rester des êtres humains libres. http://www.bilderbergmeetings.org (site officiel)

 

2/ NATO accused of false flag attacks in Ukraine

http://rt.com/shows/the-truthseeker/159756-nato-false-flags-ukraine/ (With the full script)

Dr. Kevin Barrett, author of Questioning the War on Terror: We’re learning more and more about how psychopathic so many of our leaders are, and have been. Stories about Lyndon Johnson that I can’t repeat on international media because they’re so disgusting, stories about the Bush family involving the worst, most despicable kinds of crime. It’s become supremely obvious that a lot of the Western leadership is deeply corrupt, and I think that has a terrible effect on the larger society because it’s natural for people to imitate those above them in the social hierarchy. So we, I think, need to rethink the process that we’re using to put people into leadership positions - military leadership, intelligence leadership, political leadership. And we need to think about coming up with a way to maybe administer psychopathy tests to people who are aspiring leaders, or otherwise vet people, to try to make sure that people in the top positions have some kind of conscience. Because if they don’t, I’m afraid things are going to just spiral out of control. Whole societies will become so corrupt they will fall apart, and civilization itself will be threatened.

https://www.youtube.com/watch?v=5tVelO21F9w

Un Général Français Accuse l'OTAN D'agression Contre La Russie

http://zebuzzeo.blogspot.fr/2014/04/un-general-francais-accuse-lotan.html

L’essor de la Russie vers le pouvoir global. Par Paul Craig Roberts

La propagande occidentale sur les événements en Ukraine a deux objectifs principaux. L’un consiste à couvrir, ou détourner l’attention, du rôle de Washington dans le renversement du gouvernement démocratiquement élu de l’Ukraine. L’autre consiste à diaboliser la Russie.

La vérité est connue, mais la vérité ne fait pas partie de la télévision ni de la presse écrite occidentale. L’appel téléphonique intercepté entre la sous-secrétaire d’Etat, Victoria Nuland, et l’ambassadeur américain en Ukraine Geoffrey Pyatt révèle que les deux fomenteurs de coup d’État discutaient lesquels des laquais de Washington seraient installés dans le nouveau gouvernement fantoche. L’appel téléphonique intercepté entre le ministre estonien des Affaires étrangères Urmas Paet et la représentante officielle de l’UE pour la politique étrangère, Catherine Ashton, a révélé des soupçons, plus tard confirmés par des rapports indépendants, que des tireurs d’élite ayant tué des gens des deux côtés de la protestation de Kiev sont venus du côté soutenu par Washington dans le conflit.

Pour résumer, quand Washington orchestra en 2004 la « révolution orange » et que la révolution a échoué à fournir l’Ukraine dans les mains de l’Ouest, Washington, selon Victoria Nuland, a versé 5 milliards de dollars en Ukraine pour les dix années suivantes [1]. L’argent est allé à des politiciens, que Washington a amadoués, et à des organisations non-gouvernementales (ONG) qui opèrent comme étant des structures éducatives, faisant la promotion de la démocratie, et pour la défense des droits de l’Homme, mais qui en fait, sont la cinquième colonne de Washington [2].

Lorsque le président Ianoukovitch, considérant les coûts et les avantages, a rejeté l’invitation faite à l’Ukraine pour adhérer à l’Union européenne [3], Washington a envoyé ses ONG habituelles à l’action. Les protestations ont éclaté à Kiev exigeant que M. Ianoukovitch change sa décision et rejoigne l’UE.

Ces protestations étaient pacifiques, mais bientôt les ultra-nationalistes et autres néo-nazis sont apparus et ont introduit la violence dans les manifestations. Les revendications sont passées de «rejoindre l’UE» à «renverser Ianoukovitch et son gouvernement».

Le chaos politique s’en est suivi. Washington a installé un gouvernement fantoche, qui a été présenté comme étant une force démocratique contre la corruption. Cependant, les ultra-nationalistes et néo-nazis, comme le Secteur Droit [Pravyi Sektor], ont commencé à intimider les membres du gouvernement fantoche. Peut-être qu’en réponse, les laquais de Washington ont commencé à proférer des menaces contre la population russophone de l’Ukraine.

Les régions du sud et de l’est de l’Ukraine sont d’anciens territoires russes rattachés à l’Ukraine par les dirigeants soviétiques. Lénine a ajouté des zones russes à l’Ukraine dans les premières années de l’Union soviétique, et Khrouchtchev a rattaché la Crimée en 1954. Les habitants de ces régions russes, alarmés par la destruction des monuments de guerre soviétiques commémorant la libération par l’Armée Rouge de l’Ukraine à Hitler, par l’interdiction du russe comme langue officielle, et par des agressions physiques sur les personnes russophones en Ukraine qui ont éclaté dans les manifestations. La Crimée a voté son indépendance et a demandé la réunification avec la Russie, et les régions de Donetsk et Luhansk ont fait de même.

Washington, ses marionnettes de l’UE, et les médias occidentaux ont nié que les votes en Crimée, à Donetsk, et à Luhansk aient été sincères et spontanés. Au lieu de cela, Washington affirme que les manifestations conduisant à des votes et les votes eux-mêmes ont été orchestrés par le gouvernement russe via l’utilisation de pots de vin, de menaces et de la coercition. La Crimée a été décrite comme étant un cas d’invasion russe et d’annexion.

Ce sont des mensonges flagrants, et les observateurs étrangers des élections le savent, mais ils n’ont aucune voix audible dans les médias occidentaux, qui sont un ministère de la Propagande pour Washington. Même la – autrefois fière – BBC ment au service de Washington.

Washington a réussi à contrôler l’explication de la «crise ukrainienne». Les peuples unifiés en Crimée, à Donetsk, et à Luhansk et ont été qualifiés de «terroristes». Par contre, les néo-nazis ukrainiens ont eu accès au club de la «coalition démocratique». Encore plus étonnant , les néo-nazis sont décrits dans les médias occidentaux comme les« libérateurs » des régions séparatistes contenant des «terroristes». Très probablement, les milices néo-nazis russophobes deviendront-elles l’armée du gouvernement fantoche à la solde de Washington, car de nombreuses unités de l’armée [régulière] ukrainienne ont été réticentes à tirer sur des manifestants pacifiques.

La question pour nous est de savoir comment le leader de la Russie, le président Poutine, s’apprête à jouer ce match. Son hésitation ou sa réticence à accepter Donetsk et Luhansk à faire partie de la Russie est utilisée par les médias occidentaux pour les présenter comme étant faibles et intimidés. En Russie, cela sera utilisé contre Poutine par les ONGs financées par Washington et par les nationalistes russes.

Poutine le comprend, mais il comprend aussi que Washington veut confirmer le portrait diabolisé de lui-même. Si Poutine accepte les demandes de Donetsk et Luhansk de réintégration en Russie, Washington va répéter son allégation selon laquelle la Russie pratique l’invasion et l’annexion. Très probablement, Poutine n’est ni faible ni intimidé, mais pour de bonnes raisons Poutine ne veut pas donner encore plus de matière à propagande pour que Washington l’utilise en Europe.

La presse [aux ordres] de Washington favorable aux sanctions contre la Russie fait face à un obstacle en Allemagne. La chancelière allemande, Angela Merkel, est le vassal de Washington, mais le ministre des Affaires Etrangères allemand, Frank-Walter Steinmeier, et l’industrie allemande ne sont pas favorables aux sanctions. En plus de la dépendance de l’Allemagne au gaz naturel russe, des milliers d’entreprises allemandes font des affaires en Russie, et l’emploi de plusieurs centaines de milliers d’Allemands est dépendant des relations économiques avec la Russie. Les anciens chanceliers allemands, Helmut Schmidt et Gerhard Schröder, ont tancé Merkel pour sa soumission à Washington. La position de Merkel est faible, parce qu’elle s’est bêtement mise elle-même dans la position où elle sacrifie les intérêts de l’Allemagne en faveur des intérêts de Washington.

Poutine, qui a démontré qu’il n’était pas un politicien débile typique de ce qu’on trouve en Occident, voit dans le conflit entre les pressions américaines sur l’Allemagne et les intérêts réels Allemands une chance de briser l’OTAN et l’UE. Si l’Allemagne décide, comme M. Ianoukovitch l’a fait, que les intérêts de l’Allemagne se trouvent dans ses relations économiques avec la Russie, et non en étant un état marionnette de Washington, peut-être Washington décidera-t-elle de renverser le gouvernement Allemand et installera-t-elle une marionnette plus fiable ?

Peut-être l’Allemagne en a-t-elle simplement assez de Washington. Toujours occupée par les troupes américaines 69 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne a vu ses pratiques éducatives, son histoire, sa politique étrangère, son adhésion à l’UE et la mise en place de l’euro être fait sous la contrainte de Washington. Si les Allemands ont une fierté nationale, et en tant que peuple très récemment unifié, ils peuvent encore en avoir, ces directives imposées par Washington feront déborder le vase.

La dernière chose que l’Allemagne souhaite est une confrontation, économique ou militaire, avec la Russie. Le Vice- chancelier Allemand, Sigmar Gabriel, a déclaré qu’il « n’était certainement pas intelligent de créer l’impression en Ukraine qu’il fallait choisir entre la Russie et l’UE ». [4]

Si le gouvernement russe décrète que le contrôle de Washington sur l’Ukraine, ou sur n’importe quelle partie restante après la sécession, représente une menace stratégique inacceptable pour la Russie, l’armée russe saisira l’Ukraine, historiquement intégrée au territoire Russe. Si la Russie occupe Ukraine, il n’y a rien que Washington puisse faire, si ce n’est recourir à la guerre nucléaire. Les pays de l’OTAN, voyant leur propre existence en jeu, ne seront pas d’accord avec cette option.

Poutine peut reprendre Ukraine quand il veut et tourner le dos à l’Occident, une entité déclinante corrompue, embourbée dans la dépression et le pillage par la classe capitaliste. Le 21ème siècle appartient à l’Orient, la Chine et l’Inde. L’énorme expansion de la Russie repose sur ces deux pays les plus peuplés du monde.

La Russie peut prendre le pouvoir avec l’Orient. Il n’y a aucune raison pour qu’elle aille mendier auprès de l’Occident afin d’obtenir son approbation. Les bases de la politique étrangère des États-Unis sont les doctrines Brzezinski et Wolfowitz, qui déclarent que Washington doit empêcher la montée en puissance de la Russie. Washington n’a pas de bonne volonté envers la Russie et l’entravera à chaque occasion. Tant que Washington contrôlera l’Europe, la Russie n’a aucune chance de faire partie de l’Occident, à moins qu’elle ne devienne la marionnette de Washington, comme l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la France.

Source : www.paulcraigroberts.org (économiste et journaliste paléoconservateur américain. Il a été sous-secrétaire au Trésor dans l’administration Reagan (1981-1982) et est un des pères fondateurs des Reaganomics. Il a également été rédacteur en chef adjoint au Wall Street Journal.)

[1] http://www.state.gov/p/eur/rls/rm/2013/dec/218804.htm Victoria Nuland a déclaré que les USA avait investi plus de 5 milliards de dollars depuis 1991 et non 2004 afin de «promouvoir la démocratie»

[2] La cinquième colonne désigne les partisans cachés — au sein d’un État ou d’une organisation — d’un autre État ou d’une autre organisation hostile.

[3] il s’agit en fait d’un traité de libre-échange économique, non d’une adhésion à l’UE

[4] http://www.reuters.com/article/2014/05/14/us-ukraine-crisis-germany-idUSBREA4D07N20140514

 

3/ Articles à consulter.

A/ France - Europe

Présidentielle 2017. Les français veulent de nouvelles têtes ! 81% des sympathisants socialistes veulent l'organisation d'une primaire. Hollande, candidat PS préféré de... 3% des Français. Lorsque les seuls sympathisants socialistes sont interrogés : ils sont 15% à déclarer qu'ils le préféreraient comme candidat à la présidentielle. Plus inquiétant, en revanche, pour l'exécutif : 50% des sondés déclarent ne préférer... aucune des personnalités proposées.

http://www.leparisien.fr/politique/presidentielle-2017-hollande-candidat-ps-prefere-de-3-des-francais-29-05-2014-3881753.php

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/05/29/97001-20140529FILWWW00157-exclusif-le-sondage-choc-qui-fait-trembler-le-ps.php

Hollande n'a plus aucune chance pour 2017. Qui pourra sauver la gauche ?

http://tempsreel.nouvelobs.com/elections-europeennes-2014/20140526.OBS8496/hollande-n-a-plus-aucune-chance-pour-2017-qui-pourra-sauver-la-gauche.html

« Au PS, le doute s'installe sur Hollande ». Il y aura une primaire en 2016. Je suis candidat … .

http://marcjutier.over-blog.fr/elysee2017.html

"Marine Le Pen, notre faute" : un socialiste pourfend la "ligne social-libérale" et la "caste" au pouvoir

http://blog.francetvinfo.fr/livres-actualite/2014/05/28/marine-le-pen-notre-faute-un-socialiste-pourfend-la-ligne-social-liberale-et-la-caste-au-pouvoir.html

Chevènement : "Ce qui est frappant, c’est la surdité des élites"

http://www.agoravox.tv/actualites/europe/article/chevenement-ce-qui-est-frappant-c-45391

La forfaiture du Sénat ou la honte de la République. Par P. SAURIN – 28 mai

http://blogs.mediapart.fr/blog/patrick-saurin/280514/la-forfaiture-du-senat-ou-la-honte-de-la-republique

Notre Dame des Landes pourquoi c’est (quasi) gagné !

http://unfuretdanslaville.wordpress.com/2014/05/27/notre-dame-des-landes-pourquoi-cest-quasi-gagne/

Compteur d'estimation instantanée de la dette française en prenant en compte les derniers chiffres de la dette réelle française.

http://www.oxoty.com

PROUVANT SON MÉPRIS ABSOLU DE LA DÉMOCRATIE, L’ EUROPE BAFOUE UNE PÉTITION SIGNÉE PAR 2 MILLIONS DE CITOYENS !

http://www.delitdimages.org/prouvant-son-irrespect-total-de-la-democratie-l-europe-bafoue-une-petition-signee-par-2-millions-de-citoyens/

B/ International

Tibet, la fin d'une histoire ! Lettre au Président François Hollande d'A. ANZIANI Sénateur de la Gironde

http://blogs.mediapart.fr/edition/tibet/article/260514/tibet-la-fin-dune-histoire-lettre-au-president-francois-hollande

Mouvement des citoyens français, en soutien au peuple tibétain (52.350 signataires)

https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/mouvement-des-citoyens-fran%C3%A7ais-en-soutien-au-peuple-tib%C3%A9tain

Des rebelles syriens décrivent leur entraînement fourni par les USA au Qatar. Par WILLSUMMER - 28 mai

http://globalepresse.com/2014/05/28/des-rebelles-syriens-decrivent-leur-entrainement-fourni-par-les-usa-au-qatar/

La théorie du genre expulsée de Norvège : le paradoxe de l'égalité des genres

https://www.youtube.com/watch?v=PfsJ5pyScPs

Les pays scandinaves ont été les pays les plus progressistes en matière d'égalité entre hommes et femmes. Ce sont eux qui sont les premiers à constater son échec. Ce documentaire d'Harald Eia montre comment les réseaux LGBT ont noyauté l'université pour lui donner un niveau des plus médiocres.

C/ Autres

Liste réactualisée : 100 sites pour consommer sans posséder

http://www.brujitafr.fr/article-liste-reactualisee-100-sites-pour-consommer-sans-posseder-123433535.html

[ENQUÊTE] LE REVENU DE BASE : UNE UTOPIE DE PLUS EN PLUS RÉALISTE. Par P. Randall - 28 mai

http://8e-etage.fr/2014/05/28/le-revenu-de-base-utopie-de-plus-en-plus-realiste/

De l’indécence ordinaire des puissants

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/de-l-indecence-ordinaire-des-152236

Face à "cette guerre de tous contre tous" que l'on nous impose il faut retisser ces liens de communauté et de voisinage qui seuls, peuvent permettre de lutter collectivement contre ce vaste programme de dévastation des valeurs humaines qu'est le programme libéral. La crise dont nous ne cessons de subir les conséquences n'est pas seulement économique et financière, elle révèle aussi les mécanismes pervers qui régissent le fonctionnement de la société qu'il faut dénoncer et neutraliser si nous ne voulons pas voir cette civilisation marchande fondée sur le développement des sciences et des techniques sombrer définitivement sous les coups de boutoir de l'égoïsme, de la cupidité et de la démesure. Il nous reste à nous armer moralement et philosophiquement pour affronter ce formidable défi. La relecture d'Orwell peut nous y aider.

L’ÉCONOMIE TOUJOURS MOINS COMPLIQUÉE

http://www.les7duquebec.com/7-au-front/leconomie-toujours-moins-compliquee-3/

Conclusion : le système d’économie politique capitaliste est dans l’impasse, non pas parce qu’il aurait changé sa manière de fonctionner ; non pas parce qu’il obvie ses lois de développement nécessaires ; mais simplement parce qu’il y obéit aveuglément. Contrairement aux réformistes, nous disons qu’il ne peut en être autrement. Ce mode de production est caduc. Il a complété sa vie utile et il doit être remplacé par le mode de production socialiste planifié qui sera beaucoup plus performant et respectueux de l’environnement.

 

4/ 29 mai 2005.

Il y a 9 ans, 55% des électeurs votaient « NON » au référendum sur la constitution européenne.

https://www.youtube.com/watch?v=KzHAnK9ETBs

Comme on le sait, ce Non massif fut ensuite considéré comme nul et non avenu par l'oligarchie. Sarkozy, en pleine connivence avec Hollande et les principaux dirigeants du PS, du MODEM et d'EELV, décidèrent de soutenir et de signer le traité de Lisbonne qui reprend la quasi-intégralité du projet de « Constitution européenne » rejeté par le peuple souverain. Dans un article du journal Le Monde intitulé "La boîte à outils du traité de Lisbonne" et daté du 26 octobre 2007, Valéry Giscard d'Estaing résuma en effet le traité de Lisbonne en ces termes : « Les juristes n'ont pas proposé d'innovations. Ils sont partis du texte du traité constitutionnel, dont ils ont fait éclater les éléments, un par un, en les renvoyant, par voie d'amendements aux deux traités existants de Rome (1957) et de Maastricht (1992). Le traité de Lisbonne se présente ainsi comme un catalogue d'amendements aux traités antérieurs. Il est illisible pour les citoyens, qui doivent constamment se reporter aux textes des traités de Rome et de Maastricht, auxquels s'appliquent ces amendements. Voilà pour la forme.

Si l'on en vient maintenant au contenu, le résultat est que les propositions institutionnelles du traité constitutionnel — les seules qui comptaient pour les conventionnels — se retrouvent intégralement dans le traité de Lisbonne, mais dans un ordre différent, et insérés dans les traités antérieurs.

(…) La conclusion vient d'elle-même à l'esprit. Dans le traité de Lisbonne, rédigé exclusivement à partir du projet de traité constitutionnel, les outils sont exactement les mêmes. Seul l'ordre a été changé dans la boîte à outils. La boîte, elle-même, a été redécorée, en utilisant un modèle ancien, qui comporte trois casiers dans lesquels il faut fouiller pour trouver ce que l'on cherche. » Cette mascarade ayant été conçue et approuvée par Sarkozy et les principaux dirigeants de l'UMP, Hollande et les principaux dirigeants du PS, du MODEM et d'EELV, ceux-ci firent ainsi ratifier ce traité de Lisbonne dans le dos des Français. La révision de la Constitution française, rendue nécessaire par la ratification de ce traité, fut effectuée par la voie du Congrès, réuni à Versailles, le 4 février 2008. La ratification du traité lui-même fut ensuite adoptée par la voie parlementaire le 8 février 2008. La procédure utilisée par l'UMP, le PS, le MODEM et EELV pour faire ratifier un traité que le peuple français avait rejeté à 55% n'a pas formellement violé la Constitution française puisque notre Loi fondamentale n'interdit pas qu'un texte rejeté par référendum puisse ensuite être adopté par les parlementaires. Cependant, si la procédure utilisée ne fut pas juridiquement et constitutionnellement illégale, elle fut une véritable forfaiture d'un point de vue politique. Depuis le 8 février 2008, les européistes français ont jeté le masque et sont apparus en pleine lumière pour ce qu'ils sont : des collabos de l'empire euro-atlantiste qui conduisent la France à la ruine et à la soumission à l'étranger et en particulier aux USA, et cela contre la volonté profonde du peuple français. Du reste, ils ont décidé de ne plus modifier les traités, sauf contrainte réellement insurmontable, et de tout faire pour ne plus organiser de référendums sur la question européenne. Depuis le 8 février 2008, la prétendue « construction européenne » a ainsi perdu toute légitimité. L'Histoire nous enseigne que les forfaitures politiques et le viol du souhait profond des peuples ne résistent jamais à l'épreuve du temps. En violant le vote de 55% des Français, les européistes ont cru triompher ? Ils ont en fait signé l'arrêt de mort inéluctable de la prétendue « construction européenne ». Car le divorce entre les européistes et le peuple français est désormais irrémédiable et consommé.

 

N'hésitez pas à me demander une copie électronique du programme que vous pouvez également télécharger. N'hésitez pas à m'appeller. Bien à vous & amitiés socialistes.

 

Marc Jutier - One page - mjutier@orange.fr

°° Mandataire de la motion 4 pour la Dordogne Tél. : 05 53 51 26 20 °°

°Site - Articles - Livres - Vidéos - Documents - Blog NC2012°

- Plaidoyer pour un nouveau projet socialiste :

. Version en ligne : http://bit.ly/H1eUB6 (5.800 views)

. Version intégrale : http://fraternitecitoyenne.blog4ever.com

. Page fb du Plaidoyer pour un nouveau projet socialiste

. Fraternité Citoyenne sur fb

. Pétition « Pour que l'argent serve au lieu d’asservir » : http://chn.ge/MMb6En (1.172 signataires)

. Crise finale du capitalisme ou 3e Guerre Mondiale ? : http://bit.ly/10hQCJg (56.000 vues, 14k J'aime)

°°°°°°°°°° "Rien n’arrête une idée dont le temps est venu" V. Hugo °°°°°°°°

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° °°°°°°°°° °°°°°°°°°° °°°°° °°°°°°°°°



30/05/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 161 autres membres