Fraternité Citoyenne

Quelle stratégie pour prendre le pouvoir en 2022, pour avoir une chance de gagner contre l'oligarchie financière ?

presidentielle-voici-les-clips-officiels-des-onze-candidats.jpg

 

Cher.e concitoyen.ne,

 

En France, notre constitution fait que tout changement politique passe forcément par le président de la République. Ceci est d'autant plus vrai depuis le passage au quinquennat et l'inversion du calendrier électoral – législatives après la présidentielle.

 

Lors des élections législatives de juin 2017, la fusion au centre a été réussie par l'ancien employé de la Banque Rothschild E. Macron, avec environ 500 sièges (REM+LR+Modem+UDI+PRG) sur 577 elle s'étend donc de la droite classique au social-libéralisme. La France est dorénavant plus que jamais sous le contrôle de l'oligarchie médiatique et financière. La Commission européenne, les euro-atlantistes et les banquiers sont plus forts qu'ils ne l'ont jamais été.

 

Il ne reste plus aux citoyens Français, au peuple Français qu'à trouver une stratégie efficace pour prendre le pouvoir en mai/juin 2022. Alors, à moins de penser que J.-L. Mélenchon – 70 ans en août 2021 – soit l'Alpha et l'Oméga de l'élection présidentielle de 2022, il est incontournable d'organiser des primaires citoyennes (avec le concours de parti comme le PCF et d'autres partis politiques antilibéraux) si on veut avoir une chance de gagner contre l'oligarchie financière ; nous inviterons d'ailleurs J.-L. Mélenchon à y participer. Nous pourrons également inviter P. Poutou, B. Hamon, F. Asselineau ou d'autres citoyens signalés sur cette page : candidat-2017.fr/candidats.php par exemple.

 

Il faudra donc organiser ces primaires afin de désigner notre candidat à l'élection présidentielle et, éventuellement, nos candidats aux élections législatives de 2022.

 

La dynamique de ces primaires doit rassembler tous ceux qui sont contre le néolibéralisme. Un texte d'engagement des candidats aux primaires citoyennes contre le nouvel ordre néolibéral pourrait ressembler à ceci :

 

« En tant que candidat aux primaires citoyennes contre le nouvel ordre néolibéral, je m'engage à respecter les points suivants durant mon mandat si je deviens président ou député de la République Française :

1/ Sortir de l'euro afin de récupérer notre souveraineté monétaire*.

2/ Proposer une réforme afin que la création monétaire ne soit plus une affaire privée*.

3/ Sortir de l'OTAN afin de récupérer notre indépendance diplomatique et géostratégique.

4/ Faire des modifications à la Constitution afin, par exemple : a) de rééquilibrer les pouvoirs exécutif et législatif ; b) d'instaurer la possibilité pour les citoyens de décider d'un Référendum d'initiative populaire. »

 

*en effet, comment lutter contre le néolibéralisme sans reprendre le contrôle de la monnaie et comment reprendre le contrôle de la monnaie sans sortir de l'euro ?

 

Les conditions pour participer à la primaire citoyenne à l'élection présidentielle pourraient ressembler à ce qui suit. Pour pouvoir être candidat à cette primaire, il faudra obtenir au moins 500 signatures ou présentations (couramment appelées « parrainages ») de citoyens dont 10% d'élus dans les mêmes conditions qu'un candidat officiel au premier tour de cette élection ; c'est-à-dire 50 présentations issues d'au moins 30 départements ou collectivités d’Outre-mer ; et dont seuls 5 d’entre eux peuvent être les élus d’un même département. Chaque candidat sera libre d'établir son programme et ses propositions, mais devra forcément être signataire et intégrer les 4 points du texte d'engagement dans son programme. Les scrutins de la primaire pour l'élection présidentielle devront se dérouler 1 an avant le 1er tour officiel (avril 2022), soit en avril 2021.

 

En ce qui concerne les conditions pour participer aux primaires aux élections législatives, elles pourraient ressembler à ce qui suit. Chaque circonscription sera souveraine pour organiser une primaire et élire son candidat. Les candidats ou candidates qui voudront l'être devront être soutenus – obtenir le « parrainage » – de 20 citoyens de leur circonscription. Chaque candidat devra être signataire du texte d'engagement. Les scrutins de ces primaires pour les élections législatives devront se dérouler 6 mois avant le 1er tour officiel (juin 2022), soit en décembre 2021. Il sera donc impossible de forcer la parité, car comment obliger les citoyens d'une circonscription à voter d'emblée et obligatoirement pour seulement des femmes ou pour seulement des hommes ? Les candidats à la primaire présidentielle pourront réserver la circonscription de leur choix (pas de primaire sur leur circonscription).

 

Notez que la fonction de député en Cinquième République, comme nous le savons tous, ne procure que peu de pouvoir. Les seules choses qui comptent vraiment en Cinquième République, ce sont les qualités humaines, les convictions et les programmes des candidats à l'élection présidentielle, le reste est un peu de la poudre aux yeux.

 

Partagez cette page ou cette lettre (transformez-la à votre guise) ; faites connaître cette idée.

 

Bien à vous.

 

Marc Jutier twitter mjutier@orange.fr facebook.com/jutier.marcplus.google

Site BlogBlog de FC Articles Livres DocumentsVidéos: YouTube

Compilation wn.com/MarcJutierDiscours prononcé à Paris dai.ly/xaphl3

►○○○○○○ ○○○○○○ ○○○○○○ ★ ○○○○○○ ○○○○○○ ○○○○○○◄

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ 



07/11/2017
11 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 161 autres membres